04/08/2008

Cambodge: assistance aux malades en phase terminale

ASIE/CAMBODGE - Commentaire sur un centre catholique qui s’occupe de l’assistance aux malades en phase terminale

 

Phnom Penh (Agence Fides) – Ce sont ces patients parvenus à la dernière phase de leur maladie, celle où la médecine se déclare impuissante et où l’on attend la fin inexorable de la vie : les malades en phase terminale (affectés par le cancer, le Sida ou d’autres maladies incurables) sont souvent abandonnés à eux-mêmes et ne trouvent pas de personnes ni de structures pour les accompagner. Pour tous ces malades, l’Eglise cambodgienne a décidé de s’engager de toutes ses forces, en ouvrant voici un an dans la capitale de Phnom Penh l’ “Elizabeth Health Center”, voué exclusivement à l’assistance et au service de ces patients.

Le service fourni par la structure catholique est totalement gratuit, vu que ces patients sont souvent complètement marginalisés et vivent dans des conditions de mendicité ou de vagabondage. C’est un service qui veut témoigner de l’attention de la communauté chrétienne aux plus pauvres parmi les pauvres, aux exclus, à ceux dont personne ne s’occupe, ni les familles, ni l’Etat.

L’Elizabeth Health Center a ouvert ses portes depuis un an à la paroisse de l’Enfant-Jésus du quartier de Beong Tompon et sa renommée s’est rapidement répandue dans tout le pays : des patients de tout le Cambodge sont venus en effet solliciter l’aide des volontaires du Centre. Ceux-ci, en dispensant les soins et l’assistance aux malades, offrent aussi accueil, sourires, amour entier, accompagnant souvent les malades de leurs paroles d’espérance lors des derniers instants de leur vie. Assez souvent les patients s’informent sur la foi chrétienne.

Actuellement, la structure accueille environ cent patients et recueille les commentaires des citoyens privés, organismes publics, responsables religieux bouddhistes, étant donné son style de gestion, basé sur l’accueil, la miséricorde, le douceur du service. L’hôpital est né de la volonté de prêtres, de religieux et de laïcs de la paroisse de l’Enfant-Jésus et il vit grâce à des dons privés et à de petites contributions de fidèles surtout de l’Europe, de Hong Kong et de l’Australie.

(Agence Fides 31/7/2008)

13:00 Écrit par Père Walter dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cambodge, sante, vie de l eglise, paroisse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.