20/01/2011

L'Europe a besoin d'une âme pour construire son avenir

europe.JPGUne messe pour l’Europe a été célébrée lundi soir en la cathédrale de Strasbourg par l’évêque diocésain, Mgr Jean-Pierre Grallet, à l’occasion de l’ouverture de l’assemblée plénière du Parlement européen. L’initiative avait été prise par l’Observateur permanent du Saint-Siège au Conseil de l’Europe, Mgr Aldo Giordano. La cathédrale était noire de monde : des dirigeants et employés des institutions européennes, des diplomates, des magistrats, des commissaires européens et de simples fidèles ont assisté à la célébration. Dans l’assemblée se trouvaient des religieuses cloîtrées qui prient régulièrement pour l’Europe, ainsi que des groupes paroissiaux et diocésains qui militent pour la défense des valeurs européennes.


Pour Mgr Giordano, Dieu était présent sur la scène publique, au cours de cette messe. L’Europe – a-t-il dit sur notre antenne - a besoin de la lumière de la foi, elle a besoin d’une âme pour construire son avenir et ne pas se déconnecter des peuples qui la composent et de leurs exigences. L’Europe qui a vécu du reflet de ses lumières et de la raison technique et scientifique devrait peut-être se remettre humblement en quête de lumière. Il ne faut pas que le ciel soit fermé au-dessus de l’Europe, il doit s’ouvrir à un horizon plus vaste, à la transcendance. L’Observateur permanent du Saint-Siège a par ailleurs indiqué que l’annonce de la prochaine béatification de Jean-Paul II avait été accueillie avec joie au sein des Institutions de l’Union européenne. 


Écoutez le compte-rendu de Xavier Sartre (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 


La présidence hongroise de l’Union européenne s'est dite favorable à une action efficace pour combattre les attaques antichrétiennes dans le monde. Cette action pourrait être menée par la présidence elle-même ou par le nouveau Service d’action extérieure de l’UE. Le premier ministre hongrois Viktor Orban l’a affirmé en recevant lundi à Budapest une délégation de représentants des églises européennes emmenée par le cardinal hongrois Peter Erdö, président du Conseil des Conférences épiscopales d'Europe. Plusieurs autres sujets ont été abordés au cours de cette rencontre parmi lesquels les questions liées aux politiques familiales, la situation des Roms en Europe, et la Stratégie de l’UE pour le Danube, sans oublier la dimension sociale des politiques européennes. L’accent a été mis sur la nécessité de rapprocher les institutions européennes des citoyens et de favoriser l’engagement de la société civile et des communautés de croyants dans le processus de décision au niveau européen.

Les commentaires sont fermés.