20/01/2011

Vatican-Al-Azhar : premières précisions du Père Lombardi

Al-Azhar.jpgLes agences de presse font état d’un communiqué de l’Académie Al Azhar du Caire qui aurait décidé de suspendre sine die le dialogue avec le Vatican en raison des récentes déclarations du Pape au sujet de la situation des chrétiens au Moyen-Orient. A ce propos, le directeur du Bureau de Presse du Saint-Siège indique que le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux est en train de recueillir les informations nécessaires pour une compréhension adéquate de la situation. Le Père Lombardi précise que de toute manière la ligne d’ouverture et la volonté de dialogue du Conseil demeurent inchangées.


ahmed el tayyeb.jpgSelon l'agence de presse égyptienne Mena, la décision de l'Académie a été prise au cours d'une réunion extraordinaire, ce jeudi matin, présidée par le grand Imam d'al Azhar, Ahmed el Tayyeb (photo).

Le 2 janvier, le grand imam d'Al-Azhar, la grande institution de l'islam sunnite, avait déjà critiqué l'appel du Pape Benoît XVI aux dirigeants du monde à protéger les chrétiens, estimant qu'il s'agissait d'une "ingérence inacceptable" dans les affaires égyptiennes. Le Père Federico Lombardi avait souligné que le Pape avait parlé naturellement de la solidarité avec la communauté copte frappée si durement, mais qu'il avait aussi manifesté de l'inquiétude et de l'intérêt pour les conséquences des violences sur toute la population, tant chrétienne que musulmane. Par conséquent, on ne voit pas comment cette démarche du pape, désireux d'inspirer à tous la non-violence, peut être considérée comme une ingérence, avait-t-il affirmé. Nous avons fait référence à une attaque contre une église chrétienne et donc nous nous sommes inquiétés pour les minorités chrétiennes subissant des violences, mais cela ne veut pas dire que nous voulons justifier ou minimiser la violence contre les fidèles d'autres religions - avait-il encore expliqué.

Les commentaires sont fermés.