22/01/2011

'Le monde a l'impression que le consensus moral vient à manquer'

pape saint-pierre.JPGAlors que l’Italie est secouée par un nouveau scandale de mœurs autour du chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, c’est un appel à un sursaut moral décisif que Benoît XVI a lancé ce vendredi en recevant au Vatican une délégation de la Préfecture de Police de la ville de Rome. Le Pape, évoquant l’insécurité que traverse actuellement la société italienne, a identifié ses causes dans la précarité sociale et économique, mais également dans l’affaiblissement de la perception des principes éthiques et des comportements moraux personnels. 



Mathilde Auvillain (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 

Et il faut savoir que depuis quelques jours, l’Italie fait donc à nouveau la Une des médias internationaux avec les nouveaux ennuis de Silvio Berlusconi, empêtré dans une enquête pour prostitution de mineure et d’abus de fonction. Ce n’est pas la première fois que le premier ministre italien défraye la chronique pour ses frasques, mais ces dernières accusations ont provoqué la consternation en de nombreux milieux, notamment dans l’Église italienne et au Vatican. Ce jeudi le Secrétaire d’État, le Cardinal Bertone, n’a pas hésité à s’exprimer sur cette affaire et à confirmer que le Vatican suivait « avec une attention particulière et avec préoccupation ces affaires italiennes. » RealAudioMP3 

Il ya quelques jours, l’Osservatore Romano, le quotidien du Vatican avait déjà pris position en reprenant l’appel du chef de l’État italien, le Président Napolitano, qui demandait lui aussi aux forces politiques, sociales et à chaque citoyen de faire preuve de sobriété dans les comportements individuels et collectifs.

Les commentaires sont fermés.