26/01/2011

Benoît XVI encourage à la poursuite du mouvement œcuménique

saint paul hors les murs.jpgL’unité, voulue par le Christ, est encore éloignée mais il ne faut pas céder au pessimisme. Le Pape a présidé, ce mardi 25 janvier, les deuxièmes vêpres de la solennité de la conversion de l'Apôtre Paul. Cette célébration s'est déroulée en la Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs en présence de représentants des autres Églises et communautés ecclésiales présentes à Rome, notamment le métropolite orthodoxe Gennadios, représentant du patriarcat œcuménique de Constantinople, et le révérend David Richardson, directeur du centre anglican de Rome, représentant de l’archevêque de Canterbury, avec la participation d'une délégation de l'Église unie évangélique luthérienne d'Allemagne, et des membres de la commission mixte de dialogue entre l'Église catholique et les anciennes Églises d'Orient.


Cette célébration marquait la conclusion de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Benoît XVI a invité les chrétiens à poursuivre avec passion le chemin entrepris car il s’agit d’un impératif moral – a-t-il dit. Le Pape encourage un dialogue rigoureux visant à approfondir le patrimoine commun : théologique, liturgique et spirituel. Car - souligne-t-il - l’unité de l’Eglise ne peut se réduire à la simple reconnaissance des différences réciproques ou à une convivialité pacifique. L’unité ne se réalise pas seulement au niveau des structures ; elle se manifeste dans la communion de la foi, des sacrements et du ministère.

Romilda Ferrauto (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 

Avant de quitter la Basilique, le Pape a béni un olivier planté dimanche par la délégation luthérienne allemande en jumelage avec le projet œcuménique du « Jardin de Luther » à Wittenberg, en Allemagne, signe du développement croissant de la communion œcuménique entre catholiques et luthériens.


A Rome, chaque année, du 18 au 25 janvier, la basilique saint Paul-hors-les-Murs vit au rythme de l’œcuménisme. Vendredi dernier, il s’agissait de réunir catholiques et anglicans pour la prière du soir. Marie-Agnès Georges s’est rendue sur place.

Reportage Radio Vatican : >> RealAudioMP3 

Jeudi, c’est la petite communauté de la paroisse roumaine orthodoxe d’Ostie, à une vingtaine de kilomètres du centre de Rome, qui rendait visite à ses « frères dans la foi » catholiques. Charles-François Brejon était sur place.

Reportage Radio Vatican : >> RealAudioMP3 

Si l’on parle souvent du dialogue œcuménique des catholiques avec les protestants, les anglicans et les orthodoxes, on connaît peut-être moins le dialogue entre protestants et orthodoxes. Pierre-Alain Jacot, pasteur à Nîmes, nous explique que ce dialogue n’est pas si ancien : >> RealAudioMP3 

Des propos recueillis par Marie Agnès Georges (Radio Vatican)


Commentaires

il faudrait peut être avant tout refaire l'unité du genre humain !! homo c'est vir et mulier !! le pape et ses prélats en excluant la moitié du genre humain ne favorise pas l'unité !!

Bonjour Palluel,

Le pape (et ses prélats) ne font rien de la sorte. En ce qui concerne le Pape, il a consacré ses dernières catéchèses lors de audiences générales du mercredi à Hildegarde de Bingen, Catherine de Gênes, et pas plus tard qu'aujourd'hui, à Jeanne d'Arc. A bon entendeur, salut !

Écrit par : palluel | 26/01/2011

Les commentaires sont fermés.