28/01/2011

Les chrétiens doivent unir leurs forces, surtout en Orient

oecumenisme orient.JPGLa confiance en dépit des difficultés aura été le maître-mot des récentes interventions du Pape sur le thème de l’œcuménisme. La semaine de prière pour l’unité des chrétiens qui s’est achevée mardi aura donné à Benoît XVI l’occasion de s’exprimer à plusieurs reprises à ce sujet pour réaffirmer que l’unité voulue par le Christ semble encore éloignée mais qu’il ne faut pas pour autant céder à la résignation et au pessimisme ; pour souligner avec lucidité que l’unité n’est pas seulement l’acceptation de nos différences ni une convivialité pacifique et qu’il faudra donc travailler encore pour surmonter le scandale de nos divisions. 


Le rapprochement semble plus aisé avec l’Orthodoxie. Ce vendredi matin, le Pape s’est adressé à la Commission mixte internationale pour le Dialogue théologique entre l’Église catholique et les Églises orientales orthodoxes, réunie ces jours-ci à Rome.

Et c’est un nouvel appel en faveur de la poursuite du dialogue qu’il a voulu lancer : nous devons être confiants – a-t-il dit aux trente membres de la commission - votre réflexion théologique conduira les deux Églises à se comprendre réciproquement et plus profondément et à poursuivre résolument notre chemin vers la pleine communion.

Et une fois encore, Benoît XVI a profité de cette occasion pour évoquer les épreuves et les difficultés auxquelles les communautés chrétiennes sont confrontées en Orient et qui suscitent une profonde préoccupation. Tous les chrétiens – a-t-il dit - doivent œuvrer ensemble dans un climat de confiance et d’acceptation réciproque afin de servir la cause de la paix et de la justice. Le Pape a cité en exemple les martyrs et les saints qui ont offert un témoignage courageux afin qu’ils soutiennent ces Églises et renforcent les communautés chrétiennes de cette région.

(Radio Vatican)

Les commentaires sont fermés.