10/02/2011

Il ne peut y avoir de confession par iPhone

iphone confessions.JPGLe Vatican veut éviter toute ambiguïté après la création aux Etats-Unis d’une nouvelle application I-Phone baptisée "Confession" qui propose de guider les croyants vers l’absolution. Le Père Federico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, a rappelé, ce mercredi 9 février qu’il ne pouvait y avoir de sacrement de pénitence sans dialogue personnel entre le pénitent et le prêtre, et que l’absolution ne pouvait être accordée que par un confesseur présent. 


En revanche, il est tout à fait légitime de recourir à des outils informatiques pour lire, réfléchir, prier, se préparer à la confession, comme on l’a toujours fait à partir de textes écrits ou imprimés sur du papier. Donc pas de confession par I-Phone. La pastorale numérique peut être utile, mais elle ne peut remplacer un sacrement.

Le Père Lombardi a enfin souhaité que cet outil ait une véritable utilité pastorale et qu’il ne s’agisse pas simplement d’un business nourri par une réalité religieuse et spirituelle aussi importante que peut l’être un sacrement.


Les commentaires sont fermés.