16/02/2011

L'homme ne doit pas faire obstacle à l'intervention de Dieu

pape salle paul vi.JPGLa foi en Dieu n’est pas un fardeau. C’est une lumière et un amour si grand qu’il aide à supporter les pires vicissitudes. Benoît XVI l’a expliqué à l’audience générale, ce mercredi, devant quelque 4.000 personnes rassemblées dans la salle Paul VI, au Vatican. Le Pape avait choisi cette semaine de consacrer sa catéchèse à Saint Jean de la Croix, mystique espagnol du XVI° siècle, qui a contribué à la réforme du Carmel entreprise par Sainte Thérèse d’Avila. 


Un grand saint, qui a quelque chose à dire à l’homme d’aujourd’hui – a commenté Benoît XVI – à tous les chrétiens et pas seulement à quelques élus. Saint Jean de la Croix n’a pas passé sa vie sur un nuage mystique. Il a mené une existence dure, concrète. Il a été enfermé par des confrères traditionnalistes de Tolède, il a subi des insultes et des mauvais traitements. Et c’est en prison qu’il a écrit ses plus beaux textes.

Évoquant la vie de Saint Jean de la Croix, le Pape a indiqué de quelle manière l’âme peut se purifier en Dieu : le chrétien ne peut pas triompher tout seul de ses mauvaises habitudes, il doit accepter l’intervention divine, la flamme d’un feu qui consume toutes les impuretés. Pour avoir une âme pure et libre, il est nécessaire d’éliminer toute dépendance désordonnée des choses matérielles – a insisté Benoît XVI - tout doit être placé en Dieu centre et but de toute vie. Le processus de purification exige certes un effort personnel, mais le vrai protagoniste c’est Dieu. Toute chose créée n’est rien par rapport à Dieu et rien n’a de valeur en dehors de Lui.

Écoutez le Pape s'adresser aux pélerins francophones (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 


16:27 Écrit par Père Walter dans Catéchèses du Pape | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pape, benoit xvi, salle paul vi, catechese, vatican, foi, jean de la croix, saints, carmel, therese d'avila, mystique, tolede | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.