23/02/2011

Audience générale : Saint Robert Bellarmin, 'La réforme de l'Église passe par la conversion de nos cœurs'

audience generale.JPGLors de l'audience générale, ce mercredi matin dans la salle Paul VI, le Pape a consacré sa catéchèse au saint italien Robert Bellarmin (1542-1621), proclamé docteur de l’Église par Pie XI, en 1931, un an après avoir été canonisé. "Il ne peut y avoir de vraie réforme de l’Église sans d’abord notre réforme personnelle et la conversion de notre cœur", a déclaré Benoît XVI en évoquant la figure de ce grand artisan de la Contre-Réforme catholique. 


Écoutez le Pape s'adressant aux francophones : >> RealAudioMP3 


Voici le texte du discours du Pape en français :

Chers frères et sœurs, Saint Robert Bellarmin, né en 1542 près de Sienne et mort à Rome en 1621, a joué un rôle important dans l'Église à une époque marquée par une grave crise politique et religieuse. Après le Concile de Trente, il était devenu nécessaire pour l'Église catholique de renforcer et de confirmer son identité face à la Réforme protestante. Cet éminent Jésuite fut d’abord professeur au Collège romain où il élabora son œuvre intitulée « Les Controverses », célèbre pour la clarté et la richesse de son contenu, puis son Catéchisme, qui fut son œuvre la plus célèbre. Par la suite il fut créé Cardinal et Archevêque de Capoue où il se distingua notamment par son talent de prédicateur et ses visites dans les paroisses. Comme prêtre et évêque, il fut avant tout un pasteur. Ses prédications et ses catéchèses invitent à concentrer toutes les forces de l’âme sur le Seigneur Jésus intensément connu, aimé et imité. Robert Bellarmin nous offre un modèle de prière qui doit être écoute et contemplation de la parole de Dieu. Il eut une perception très vive de l’immense bonté de Dieu dont il se sentait un fils aimé. Pour Robert Bellarmin, il ne peut y avoir de vraie réforme de l'Église sans d’abord notre réforme personnelle et la conversion de notre cœur. 


***


Je vous accueille avec joie, chers pèlerins francophones. Je salue en particulier les séminaristes de Nantes et les novices de la Fraternité monastique des Frères de Saint-Jean, ainsi que les nombreux jeunes lycéens et servants d’autel ! Puissiez-vous comprendre toujours mieux que le but de notre vie est le Seigneur Jésus qui nous appelle à la communion avec lui ! Bon pèlerinage à tous ! Que Dieu vous bénisse ! 


Avant l'audience, Benoît XVI a béni une statue du saint libanais Maron (né au IVe siècle, mort vers 410), fondateur de l’Église maronite. La statue de marbre blanc et haute de 5 mètres, a été placée dans une des niches extérieures de la Basilique vaticane. Elle a été réalisée par le sculpteur espagnol Arco Augusto Dueñas. Le Cardinal Pierre Nasrallah Sfeir, Patriarche d'Antioche des maronites, et Michel Sleiman, président de la République libanaise, ainsi que le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’État du Saint-Siège, le cardinal Angelo Comastri, archiprêtre de la basilique Saint-Pierre, et le cardinal Agostino Vallini, vicaire de Rome étaient présent lors de la cérémonie.

Les commentaires sont fermés.