02/03/2011

Pakistan : l'assassinat de Shabbaz Bhatti, un acte d'une "terrible gravité" selon le Vatican

assassinat Shabbaz Bhatti.JPGLe ministre pakistanais des Minorités religieuses, Shahbaz Bhatti, a été assassiné ce mercredi à Islamabad par des inconnus qui ont criblé de balles sa voiture, en plein jour, dans un quartier chic de la capitale. Les assaillants ont réussi à prendre la fuite. Ce meurtre survient en pleine controverse sur des velléités d'amendement d'une loi prévoyant la peine de mort en cas de blasphème et l'assassinat début janvier d'un gouverneur qui avait pris la défense d'une chrétienne condamnée à la peine capitale pour avoir "insulté" le prophète Mahomet. Le ministre Bhatti se disait régulièrement menacé. 


Réaction du père Lombardi, porte-parole de Benoît XVI au sujet de l'assassinat de Shabbaz Bhatti


"L'assassinat du ministre pakistanais pour les minorités, Shabbaz Bhatti, est un nouveau fait de violence d'une terrible gravité. Il démontre combien sont justes les interventions insistantes du Pape au sujet de la violence contre les chrétiens et contre la liberté religieuse en général. 


Bhatti était le premier catholique à avoir endossé de telles responsabilités. Rappelons qu'il avait été reçu par le Saint-Père en septembre dernier et qu'il avait témoigné de son engagement pour une cohabitation pacifique entre les communautés religieuses de son pays. 


A la prière pour la victime, à la condamnation pour l'inqualifiable acte de violence, à la proximité envers les chrétiens pakistanais touchés de telle façon par la haine, s'ajoute un appel pour que chacun se rende compte de l'urgence dramatique de la défense de la liberté religieuse et des chrétiens objets de violences et de persécution."

Les commentaires sont fermés.