31/03/2011

Dieu est miséricordieux. Les prêtres doivent être compréhensifs

papamobile.JPGIl y a, à notre époque, selon Benoît XVI des signes clairs de désarroi de la conscience morale. Le Pape l’a relevé, ce mercredi 30 mars à l’audience générale, en présence de quelque 10.000 personnes rassemblées sur la place Saint-Pierre. Benoît XVI avait choisi cette semaine de consacrer sa catéchèse à saint Alphonse de Liguori, docteur de l’Église et missionnaire italien du XVIII° siècle dont l’enseignement – a-t-il dit – est d’une grande actualité.


Pie XII le déclara patron des confesseurs et des moralistes et le Pape a insisté justement sur son rôle de confesseur opposé au rigorisme janséniste et sur l’importance qu’il attachait à la dimension affective dans la formation spirituelle. Saint Alphonse était convaincu que le rigorisme moral au lien d’entretenir la confiance en un Dieu miséricordieux fomentait la peur et l’image d’un Dieu hautain et sévère qui n’a rien à voir avec Celui qui nous a été révélé par Jésus. 


Écoutez le Pape s'adresser aux pélerins francophones : >> RealAudioMP3 

Texte de la synthèse du discours du Pape en français


Chers frères et sœurs, 


Né en 1696, saint Alphonse de Liguori est un éminent théologien moraliste, un maître de vie spirituelle et un Docteur de l’Église. Assoiffé de Dieu et désireux de perfection, il abandonna sa brillante carrière d’avocat au forum de Naples pour devenir prêtre. Il commença à prêcher aux personnes modestes et à celles qui, en marge de la société, s’adonnaient aux vices et à la criminalité. Il contribua ainsi à la création de groupes de prière et d’éducation morale qui rayonnèrent sur la vie sociale. Il fonda en 1732 la Congrégation du Saint Rédempteur pour former de vrais missionnaires itinérants. Nommé évêque, il lutta contre le jansénisme, une interprétation rigoriste de la vie morale. Il exhortait les prêtres à être fidèles à la doctrine de l’Église et charitables envers les pénitents. Ses œuvres théologiques et ses nombreux écrits contribuèrent à modeler la spiritualité populaire des deux derniers siècles sur le plan christologique et marial. Privilégiant l’adoration eucharistique, Alphonse insista sur la nécessité de la prière car « celui qui prie se sauve ». Proclamé « patron de tous les confesseurs et des moralistes », Alphonse de Liguori est un pasteur exemplaire dont la bonté et la douceur proviennent de son intense relation avec Dieu.

Je salue avec joie les pèlerins francophones venus de Grèce, France et Suisse ! Durant ce temps de carême, tout chrétien est appelé à la sainteté. Par la prière, par l’amour pour Jésus présent dans l’Eucharistie et par la pratique du sacrement de la réconciliation, vous vous sanctifierez et vous changerez le visage de l’humanité ! Avec ma bénédiction !

 

(Radio Vaticna)

Les commentaires sont fermés.