03/04/2011

27 octobre à Assise : le Saint-Siège explique le sens de la démarche

saint-siege,assise,pape,benoit xvi,jean paul ii,pelerinage,francois d'assise,dialogue,priere,syncretisme,reflexion,paix,justice,verite,angelus,culture,science,meditationLe programme de la rencontre convoquée par Benoît XVI le 27 octobre prochain à Assise a été présenté ce samedi 2 avril. A cette occasion le bureau de presse du Saint-Siège a publié un long communiqué en plusieurs langues, détaillant le sens et l’objectif de cette journée, 25 ans après la rencontre historique voulue par Jean-Paul II. L’image du pèlerinage résume le sens de cet événement qui sera célébré dans la ville de Saint-François, un pèlerinage de la mémoire projeté vers l’avenir. Dialogue et prière, mais pas de syncrétisme.


Écoutez l'éclairage de Romilda Ferrauto (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 


Communiqué du bureau de presse du Saint-Siège

Une journée de réflexion, de dialogue et de prière pour la paix et la justice dans le monde a été convoquée par Benoît XVI, le 27 octobre prochain à Assise. Cette journée aura pour thème : « Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix ». Annoncée par le Pape le 1er janvier après la prière de l’Angélus, elle vise à célébrer le XXV° anniversaire de la rencontre historique voulue par Jean-Paul II. Benoît XVI se rendra donc en pèlerinage dans la ville Saint-François et il invite les frères chrétiens des diverses confessions et les représentants des traditions religieuses dans le monde et, idéalement, tous les hommes de bonne volonté à se joindre à sa démarche. 


Chaque être humain, au fond, est un pèlerin en quête de vérité et de bien. Quant aux croyants, ils sont toujours en chemin vers Dieu : c’est de ce fait que naît la possibilité et même le besoin de parler et de dialoguer avec tous, croyants et non-croyants, sans renoncer à sa propre identité ou se prêter à des formes de syncrétisme ; dans la mesure où le pèlerinage de la vérité est vécu de manière authentique, il ouvre au dialogue avec autrui, il n’exclut personne et engage chacun à être artisan de fraternité et de paix. Tels sont les éléments que le Saint Père entend placer au centre de la réflexion. C’est pour cette raison que seront également invitées des personnalités du monde de la culture et de la science, qui sans professer une religion, recherchent la vérité et pensent que nous sommes tous responsables de la justice et de la paix dans le monde. 


L’image du pèlerinage résume donc le sens de l’événement qui sera célébré : on fera mémoire des étapes qui ont jalonné le parcours, de la première rencontre d’Assise, à celle de janvier 2002 et, dans le même temps, on regardera vers l’avenir avec l’intention de continuer, avec tous les hommes et les femmes de bonne volonté, à marcher sur le chemin du dialogue et de la fraternité, dans un monde en mutation rapide. Saint François, pauvre et humble, accueillera tout le monde à nouveau dans sa ville, devenue symbole de fraternité et de paix. 

Les délégations partiront de Rome, en train, dans la matinée du 27 octobre avec le Saint Père. A leur arrivée à Assise, elles se rendront à la Basilique Sainte-Marie des Anges pour un temps de commémoration des rencontres précédentes et d’approfondissement du thème de la journée. Des représentants des délégations ainsi que le Pape prendront la parole.


Le déjeuner sera frugal, un repas sous le signe de la sobriété, pour exprimer les retrouvailles fraternelles et en même temps, la participation aux souffrances de tant d’hommes et de femmes qui ne connaissent pas la paix. Suivra un temps de silence, pour que chacun puisse réfléchir et prier.


Dans l’après-midi, les personnes présentes à Assise seront invitées à parcourir un chemin jusqu’à la Basilique Saint-François. Les membres des délégations se joindront à la dernière partie du pèlerinage pour symboliser le chemin que chaque être humain doit parcourir dans la recherche assidue de la vérité et la construction efficace de la justice et de la paix. Le pèlerinage se déroulera en silence pour permettre la prière et la méditation personnelle. C’est à l’ombre de la Basilique Saint-François, où se sont achevés les rassemblements précédents, que se tiendra la dernière étape de la journée : le renouvellement solennel de l’engagement commun en faveur de la paix.


Pour préparer cette Journée, Benoît XVI présidera dans la soirée du 26 octobre une veillée de prière en la Basilique Saint-Pierre à laquelle sont invités les fidèles du diocèse de Rome. Les Églises locales et les communautés répandues dans le monde sont encouragées à organiser des moments de prière analogues. 


Dans les prochaines semaines, les présidents des Conseils pontificaux pour la promotion de l’Unité des Chrétiens, du Dialogue interreligieux et de la Culture enverront les invitations au nom du Pape. Benoît XVI demande aux catholiques de s’unir spirituellement à la célébration de cet événement important et remercie ceux qui voudront bien être présents dans la cité de Saint-François, pour partager ce pèlerinage idéal. 

Les commentaires sont fermés.