27/04/2011

Le Pape invite les chrétiens à rendre le monde plus solidaire

pape audience.jpgLes chrétiens doivent transformer le monde suivant la logique de la solidarité. Benoît XVI l'a rappelé ce mercredi à l’audience générale. Le Pape, qui prend quelques jours de repos dans la résidence de Castelgandolfo, après les célébrations pascales et avant la béatification de Jean-Paul II, a fait l’aller-retour en hélicoptère jusqu’à Rome pour présider la rencontre hebdomadaire avec les fidèles. Il avait choisi cette semaine de consacrer sa catéchèse à la fête de Pâques, cœur du mystère chrétien.


La célébration de la résurrection nous montre le chemin non seulement pour nous transformer nous-mêmes – a-t-il relevé – mais aussi pour transformer le monde, pour donner à la cité terrestre un visage nouveau qui favorise le développement de l’homme et de la société selon la logique de la solidarité et de la bonté et dans le profond respect de la dignité de chacun. S’adressant à quelque 20.000 personnes massées sur la place Saint-Pierre, Benoît XVI a rappelé que la foi dans le Christ ressuscité doit transformer nos existences. Ce mystère nous devons le vivre dans notre vie quotidienne pour le bien de toute l’humanité. Commentant l’épître aux Colossiens, le Pape a noté qu’on pouvait avoir l’impression que l’apôtre Paul encourage le mépris des réalités terrestres, qu’il invite à oublier ce monde de souffrances, d’injustice, de péché, pour vivre, à l'avance, dans un paradis céleste. Si tel était le cas, la pensée du ciel serait une sorte d’aliénation. Les « choses de la terre à éviter » sont l’immoralité, les passions, les mauvaises pensées, la cupidité, l’idolâtrie… le désir insatiable des biens matériels, l’égoïsme, source de tout péché. Mais saint Paul n’entend nullement inviter les chrétiens à s’évader du monde dans lequel Dieu les a placés. Même si notre vraie patrie est ailleurs, c’est sur cette terre que nous devons parcourir jour après jour le chemin qui nous y mène. Saint Paul rappelle les vertus qui doivent caractériser la vie chrétienne : pardessus tout la charité, qui est la mère de toutes les autres vertus.

Et à la fin de cette audience placée sous le signe de la solidarité, Benoît XVI a évoqué la situation des immigrés clandestins d’Afrique du Nord. Le Pape a remercié la population de Lampedusa, en l’invitant à poursuivre son effort et, sous les applaudissements, il a exhorté les autorités publiques à assurer l’ordre social dans l’intérêt de tous. 


« Je salue– a dit le Pape – les fidèles de Lampedusa accompagnés de leur pasteur, Mgr Francesco Montenegro, et je les encourage à poursuivre leur engagement apprécié de solidarité à l’égard des frères migrants qui trouvent dans leur île un premier asile d’accueil ; dans le même temps je souhaite que les institutions compétentes poursuivent l’action indispensable de tutelle de l’ordre social dans l’intérêt de tous les citoyens ». 

Écoutez le Pape résumer son allocution pour les pèlerins francophones (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 

Les commentaires sont fermés.