04/05/2011

Le Pape demande à tous les États de garantir la liberté religieuse

benoit xvi.JPGActuellement, des idéologies menacent la liberté religieuse comme les totalitarismes athées du XX° siècle. Benoît XVI en est convaincu. Il le redit dans un message à l’Académie pontificale des Sciences sociales qui vient de se réunir pendant cinq jours sur ce thème, dans le cadre de sa XVII° assemblée plénière, avec la participation d’experts de diverses disciplines. La liberté de culte et de religion est reconnue et protégée par la communauté internationale, mais – avertit le Pape – ce droit fondamental est à nouveau menacé par des attitudes, des tendances et des idéologies qui voudraient empêcher la libre expression de la religion.


Benoît XVI reconnaît dans son message que les racines de la culture chrétienne demeurent profondes en Occident. Il reconnaît que chaque État a le droit souverain de proclamer sa législation et d’exprimer, sur le plan législatif, des attitudes différentes à l’égard de la religion. Cependant, face aux nouvelles menaces, le Saint-Siège se doit de réclamer le respect de la part de tous les États de ce droit fondamental qu’est la liberté religieuse ; et il invite les États à protéger, si nécessaire, les minorités religieuses qui aspirent à participer pleinement à la vie civile et politique de la nation. Selon lui, ce défi urgent doit être relevé à nouveau.


Selon l’Académie pontificale des Sciences sociales, 70% de la population mondiale vit dans des pays qui imposent de fortes restrictions à la liberté religieuse et de culte. L’Académie a fait état au cours d’une conférence de presse des difficultés rencontrées par les minorités religieuses mais aussi d’un renforcement du sécularisme dans les pays occidentaux qui prend par moments des allures fondamentalistes. On assiste à des marginalisations et à des discriminations y compris dans les pays qui officiellement garantissent le droit à la liberté religieuse.

(Radio Vatican)

Les commentaires sont fermés.