31/05/2011

L'Église : sujet authentique de la liturgie

musique.jpgLe Vatican a publié ce mardi 31 mai un message du Pape à l’Institut pontifical de Musique Sacrée qui fête ses 100 ans d’existence. Un message sous la forme d’une lettre au cardinal Zenon Grocholewski, préfet de la Congrégation pour l'éducation catholique et donc grand Chancelier de l'Institut. L’Institut pontifical de Musique Sacrée a été fondé par le Pape Pie X, qui souhaitait favoriser le retour à la grande tradition de l’Église contre l’influence exercée par la musique profane. Benoît XVI, qui aime la musique liturgique, s’était rendu dans les locaux de l’Institut en 2007.


Dans ce message, lu le 26 mai dernier à l’ouverture d’un congrès organisé à l’occasion du centenaire, le Pape rappelle que la musique sacrée a pour but de rendre gloire à Dieu et de sanctifier les fidèles et qu’elle doit donc répondre à un certain nombre de critères : le sens de la prière, de la dignité et de la beauté ; l’adhésion totale aux textes et aux gestes liturgiques ; la participation de l’assemblée et la prise en compte à la fois des cultures locales et du caractère universel du message chrétien. Le chant grégorien modèle suprême de la musique sacrée, la polyphonie, la schola cantorum, ont été considérées à tort comme des expressions du passé, accusées de limiter la liberté et la créativité des individus et des communautés. Mais le sujet authentique de la liturgie n’est ni l’individu ni le groupe – souligne le Pape – c’est l’Église, avec son histoire, sa riche tradition et sa créativité. Et Benoît XVI réaffirme que la Liturgie comme la musique sacrée vivent du rapport correct et constant entre la saine tradition et le progrès légitime. Le Pape assure les membres de l’Institut de sa sollicitude constante et de ses prières.

 

Lire aussi : Tres belle musique. Mais le choeur chante faux.

Les commentaires sont fermés.