11/06/2011

Sida : le Saint-Siège demande plus d'antirétroviraux pour les pays pauvres

aids sida.JPGLe Saint-Siège demande que les pays à revenu faible puissent avoir un meilleur accès aux thérapies antirétrovirales. La délégation vaticane l’a redit à la tribune des Nations Unies à l’occasion d’un sommet de trois jours sur le Sida. L’Église catholique qui assiste plus de 25% des malades et des séropositifs dans le monde, dénonce des inégalités et des injustices dans l’accès aux traitements.


La délégation a par ailleurs demandé une meilleure prise en charge des familles et en particulier des orphelins. Elle rappelle enfin qu’une prévention efficace passe par un comportement responsable, à savoir par la chasteté en dehors du mariage et la fidélité. 

Trente ans après la découverte du virus, une trentaine de chefs d’États et de gouvernement se sont rencontrés à New-York pendant trois jours. 


Chaque jour 7 000 personnes continuent d’être contaminées par le Sida et s’ajoutent aux 34 millions de personnes qui vivent déjà avec la maladie. Parmi elles, des enfants. Au Togo ils sont 10 000 à être infectés. L’association Espoir Vie Togo développe des actions de prévention, de sensibilisation et de prise en charge des malades. Interrogée par Thomas Chabolle, sa directrice exécutive Assima Akakou revient sur la mortalité chez les enfants séropositifs RealAudioMP3 

Les commentaires sont fermés.