15/06/2011

Le Pape à l'Audience : là où Dieu disparaît, l'homme devient esclave des idéologies

pape audience.JPGCe mercredi 15 juin, lors de l'Audience générale, le Pape a poursuivi sa catéchèse sur la prière. Il a mis en garde contre les menaces telles que le totalitarisme et le nihilisme, qui comme il y a 3 000 ans, pèsent aujourd’hui sur l’homme, lorsque Dieu disparait. S’attardant sur la figure du prophète Elie, le Pape a ainsi rappelé la priorité du premier commandement : adorer Dieu seul. Car là où Dieu disparaît, l’homme devient l’esclave d’idolâtries, a souligné Benoît XVI, comme l’ont montré à notre époque les régimes totalitaires et comme le montrent aussi différentes formes du nihilisme, qui rendent l’homme dépendant d’idoles, d’idolâtries. 


Benoît XVI s'est également adressé aux pèlerins francophones : >> RealAudioMP3 


Texte intégral du discours du Pape en français : 

Chers frères et sœurs, dans l’histoire religieuse de l’ancien Israël, les prophètes, leur enseignement et leur prédication, ont eu une grande importance. Parmi eux, ressort particulièrement la figure d’Élie, suscité par Dieu pour inviter à la conversion et inciter le peuple à reconnaître le Seigneur comme le Dieu unique. L’Écriture nous montre Élie invoquer Dieu en de nombreuses occasions. Mais c’est surtout sur le mont Carmel qu’Élie se montre dans toute sa puissance d’intercesseur quand, devant tout Israël, il prie le Seigneur pour qu’il se manifeste et convertisse le cœur du peuple. Face aux prophètes de Baal qui s’agitent devant les idoles, Élie l’invite à s’unir à lui dans son action et dans sa supplication envers Dieu. Le peuple est mis devant sa propre vérité et le prophète demande que la vérité du Seigneur se manifeste et qu’il intervienne pour convertir Israël, le détacher de la tromperie de l’idolâtrie, l’amenant ainsi au salut. Élie demande au Seigneur que le peuple connaisse véritablement qui est son Dieu et fasse le choix décisif de le suivre. Il pourra ainsi professer sa foi de tout cœur. Chers amis, demandons à Dieu de nous rendre capables d’être des médiateurs de vérité auprès de nos frères, prêts à indiquer le chemin de la foi dans le Dieu unique qui veut se révéler à tous les hommes pour les convertir et les conduire au salut !


* * *


Je suis heureux de saluer les pèlerins francophones, particulièrement les jeunes et le groupe du sanctuaire de Belpeuch. En ces jours qui suivent la fête de la Pentecôte, que l’Esprit-Saint vous donne de savoir accueillir chaque jour la miséricorde de Dieu qui vient à la rencontre de notre faiblesse et de nos manques de foi ! Que Dieu vous bénisse !

(Radio Vatican)

 

 

Les commentaires sont fermés.