09/07/2011

Sud-Soudan : Un nouvel État est né en Afrique

sud-soudan.JPGLe Sud-Soudan, qui a fait sécession du Nord, a proclamé formellement son indépendance ce samedi matin, lors d'une cérémonie officielle, devenant la plus jeune nation au monde. Le Sud à majorité chrétienne se sépare ainsi du Nord musulman, après des années de souffrance et de guerre dévastatrice entre les rebelles sudistes et les gouvernements successifs de Khartoum, qui a fait des milliers de morts. Les festivités tant attendues se sont déroulées dans la capitale, Juba, pauvre et dépourvue d'infrastructures de base, en présence d’une trentaine de dirigeants africains et internationaux dont le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, et devant des dizaines de milliers d'habitants en liesse. 


Invité d'honneur, le président soudanais, Omar el-Béchir, sous le coup de mandats d'arrêt internationaux pour génocide et crimes contre l'humanité au Darfour. Mandaté par Benoît XVI, le cardinal John Njue, de Nairobi et Président de la Conférence épiscopale kenyane conduisait une délégation de l’Église catholique. Le Saint-Siège a invité la communauté internationale à soutenir le nouvel État et à favoriser le dialogue avec les autorités de Khartoum pour trouver une solution juste aux questions encore en suspens ; des questions-clés, comme le partage des richesses pétrolières et le statut de provinces frontalières contestées, dont Abyei.

Pour le cardinal Wako, archevêque de Khartoum, cette indépendance est l’aboutissement d’un long travail accompli entre autres par l’Église catholique : >> RealAudioMP3 

(Radio Vatican)

Les commentaires sont fermés.