18/07/2011

Le Saint-Siège noue des relations diplomatiques avec la Malaisie

Najib Tun Abdul Razak Benoit xvi.JPGLe Saint-Siège et la Malaisie ont décidé d’établir entre eux des relations diplomatiques. La décision a été annoncée, ce lundi 18 juillet, à la mi-journée, à l’issue de la visite du premier ministre malaisien à la résidence pontificale de Castelgandolfo. Najib Tun Abdul Razak, qui était accompagné de son épouse et des membres de sa suite, dont l’évêque catholique de Kuala Lumpur, a été reçu par Benoît XVI - une exception en cette période consacrée au repos – puis il a rencontré le cardinal Secrétaire d’État Tarcisio Bertone accompagné du Secrétaire pour les Rapports avec les États, Mgr Dominique Mamberti. 


Dans un climat cordial, les entretiens ont porté sur le développement des rapports bilatéraux et ont par ailleurs permis de passer en revue la situation politique et sociale dans le monde et en particulier en Asie. L’attention s’est portée sur l’importance du dialogue interculturel et interreligieux pour la promotion de la paix, de la justice, et d’une meilleure compréhension entre les peuples. 


Olivier Bonnel (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 


En mai dernier, le nonce apostolique à Singapour, Mgr Leopoldo Girelli, avait déjà eu un entretien avec le premier ministre malaisien. 


La Malaisie est un pays à grande majorité musulmane, fondateur de l’Association des États du Sud-est asiatique, membre de l’Organisation de la Conférence islamique. Le premier ministre actuel semble soucieux de donner l’image d’un islam modéré sur la scène internationale. En septembre dernier, à l’ONU, il avait proposé la création d’un mouvement global des modérés. Mais son pays est le théâtre d’un mouvement de contestation contre la corruption et en faveur d’un plus grand respect des droits de l’homme et des principes démocratiques. Par ailleurs, l’unité nationale est minée par des tensions interethniques, notamment entre la majorité malaise et les immigrés chinois. Le 9 juillet, une manifestation pacifique a été sévèrement réprimée par la police antiémeute. La Malaisie compte quelque 900.000 catholiques qui représentent une importante minorité. La constitution garantit la liberté religieuse mais l’Islam est religion d’État. C’est la 2° fois qu’un chef de gouvernement malaisien est reçu au Vatican, la première remontait à 2002. 

Les commentaires sont fermés.