12/08/2011

Chinois...Vietnamiens...Burkinabés...Certains ont bien du mal à se rendre aux JMJ

jmj madrid.JPGDes dizaines et des dizaines de milliers de jeunes sont actuellement en train de confluer vers Madrid. XXVI èmes Journées mondiales de la Jeunesse obligent !
L’on attend pas moins d’un million de jeunes d’ici la semaine prochaine, la grande majorité d’entre eux venant d’Europe. 
Nous vous parlions il y a quelques jours des difficultés rencontrées par certains jeunes pour quitter leur pays et rejoindre Madrid…Nous avions recueilli le témoignage de jeunes burkinabés qui, malgré leur enthousiasme, avaient eu bien du mal à obtenir leur visa. Le témoignage de jeunes Vietnamiens aussi qui outre le prix du voyage, avaient été soumis à des conditions sévères de sélection par les autorités de leur pays…
Anthony Torzec (Radio Vatican) a pu rencontrer dans le nord de l’Espagne un groupe de jeunes chinois. Il nous raconte la véritable aventure qu’est pour eux ce voyage pour les JMJ de Madrid


>> RealAudioMP3 

La délégation du Burkina Faso aux JMJ 2011 de Madrid, est composée de 24 personnes accompagnées de deux évêques. Mais les jeunes burkinabés ont eu, malgré leur enthousiasme, bien du mal à obtenir leur visa. L’Espagne n’a pas d’ambassade résidente à Ouagadougou. C’est donc l’ambassade de France qui a été chargée d’organiser le départ des jeunes burkinabés. Mais l’ambassade de France, étrangement, ne semble pas avoir été bien informée des conditions de voyage des jeunes souhaitant se rendre à Madrid. 


Marie Estelle Ido, Présidente du Conseil national de la jeunesse catholique du Burkina Faso, nous a fait part de son inquiétude et de son amertume. RealAudioMP3 

Les JMJ seront l’occasion pour les jeunes du monde entier de se retrouver en Espagne. Parmi eux, des Européens, venus en voisins ou presque, d’autres venus de plus loin comme les Sud-Américains ou les Asiatiques. Mais se rendre à Madrid n’est pas forcément aisé comme le montre l’exemple des Vietnamiens. Outre le prix du voyage, ils doivent remplir un certain nombre de conditions drastiques, ce qui est loin d’être évident.
Xavier Sartre RealAudioMP3 

En revanche, la délégation mauricienne entend bien porter sa bonne humeur à Madrid.


Tania Saint Bertin et Adrian Bundoiu font tous deux partie des 100 membres de la délégation mauricienne se rendant aux JMJ de Madrid. Tania qui aura la chance de porter la Croix des JMJ durant le chemin de croix fait également partie des Jeunesses Ouvrières Chrétiennes. 


De passage à Rome avant de rejoindre l’Espagne puis Madrid ils nous expliquent la démarche qui les a conduis à se rendre aux JMJ ainsi que leurs attentes. 


Emma Jehl a recueilli leurs témoignages :

Tania Saint Bertin : >> RealAudioMP3 

Adrian Bundoiu : >> RealAudioMP3 

Parmi les participants, plus de 50.000 jeunes français, accompagnés de 83 évêques et d’une centaine de responsables. Ils constituent l'un des groupes nationaux les plus importants. Marie-Leila Coussa a interrogé le 4 août Emmanuelle Boisseau, coordinatrice des JMJ France : >>RealAudioMP3 

Les commentaires sont fermés.