15/08/2011

L'Assomption de Marie, symbole de la Nouvelle Alliance

pape assomption.JPGLes Chrétiens d'Orient et d'Occident célèbrent en ce 15 août la fête de l'Assomption. Marie monte au ciel avec son corps et son âme ; Elle entre dans la gloire de Dieu. En cette occasion solennelle, le Pape a présidé, ce lundi matin, la messe en la Paroisse pontificale de San Tommaso da Villanova, à Castel Gandolfo. Dans son homélie, Benoît XVI a commenté l'évangile de Luc, revenant sur la distinction entre l’Ancien et le Nouveau Testament. Selon ce dernier, nous dit le Pape, Marie est la véritable et éternelle Arche d'Alliance, car elle a porté Jésus, fils de Dieu fait Homme en son sein.


Marie Duhamel (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 


Et plus tard, lors de la prière de l'Angélus, le Pape est bien sûr revenu sur le sens de la fête de l’Assomption, un « mystère d’espérance et de joie pour nous tous ». Face à de nombreux fidèles rassemblés dans la cours du palais apostolique de Castelgandolfo, le Pape a commenté l’Apocalypse de Saint Jean, la liturgie du jour. Benoit XVI a expliqué aux fidèles qu’avec la lutte entre la femme et le dragon, Saint Jean reproposait les premières pages de la Genèse narrant le péché d’Adam et Eve, leur terrible défaite face au malin. Mais Benoît XVI nous invite ce lundi à nous réjouir, car "Jésus, nouvel Adam et Marie, nouvelle Eve, ont définitivement battu l’ennemi". Le bien peut triompher du mal et cette fête est en quelque sorte une invitation à avoir nous aussi, dit Benoît XVI, "le courage de croire que la puissance de la résurrection du Christ peut opérer en nous et faire de nous des hommes et des femmes qui, chaque jour, cherchent à apporter la lumière du bien dans l’obscurité du mal qu’il y a dans le monde".

Les commentaires sont fermés.