07/09/2011

Dix ans après le 11 septembre, les religions s'interrogent

09-11.jpgLes attentats du 11 septembre avaient déclenché une vague de compassion et de solidarité. C’est le souvenir qu’en garde le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège. A quelques jours de l’anniversaire, le Père Federico Lombardi a évoqué le sacrifice de ceux qui se sont battus pour sauver des vies, qui ont répondu à la haine par l’amour et la générosité. Ces exemples de charité ont marqué la jeunesse et toute l’humanité. Pour le Père Lombardi, il est essentiel de dialoguer pour construire la paix et dire non à toute forme de fondamentalisme se réclamant de Dieu. La dimension religieuse doit devenir une force de paix. Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège a insisté sur l’importance du dialogue avec l’islam, un enjeu qui suscite une vive préoccupation. 


A Montréal se déroulait ce mercredi, la 2ème Conférence mondiale sur les religions du monde après le 11 septembre. Une rencontre, au Palais des congrès, présidée par le Dalaï Lama, accompagné de la lauréate du prix Nobel de la paix, Shirin Ebadi. Au centre de cette conférence : l’importance de la religion dans la construction de la paix dans le monde. Les participants ont travaillé à la formulation d’une Déclaration universelle des droits de la personne, et aux moyens de réunir les religions du monde autour d’une pensée commune.

Le Pentagone a annoncé mercredi avoir relevé le niveau de sécurité dans les bases militaires américaines, une "précaution" avant la commémoration du dixième anniversaires des attentats du 11 septembre. "Le niveau de sécurité des installations militaires, pour la plupart sur le sol américain, a été relevé en prévision du 11-Septembre", a déclaré le porte-parole du Pentagone George Little. "Il ne s'agit pas d'une réponse à une quelconque menace en particulier, mais plus d'une mesure de prudence". (AFP)

Les commentaires sont fermés.