07/09/2011

Le Seigneur protège celui qui se confie en lui

pape audience.jpgDieu entend le cri des opprimés. Il est toujours aux cotés de ceux qui souffrent. Benoît XVI l’a affirmé ce mercredi matin à l’audience générale. La rencontre hebdomadaire s’est déroulée sur la place Saint-Pierre de Rome. Le Pape qui séjourne pendant l’été à la résidence de Castel Gandolfo a fait l’aller-retour en hélicoptère. Cette semaine, il a consacré sa méditation au psaume trois, « un des épisodes les plus dramatique de la vie du roi David, contraint par son fils de fuir Jérusalem ». Cet épisode nous interpelle tous, quand nous sommes tentés d’abandonner la foi face aux problèmes. Même au milieu des vicissitudes de la vie – a expliqué Benoît XVI - Dieu écoute, répond et sauve, à sa manière. Mais il faut savoir reconnaître sa présence et accepter ses voies. Le Pape a invité les fidèles à résister à la tentation contre la foi, ultime agression. 


Benoît XVI s'est exprimé en plusieurs langues dont le français : >> RealAudioMP3 

Texte de l'allocution du Pape en français


Chers frères et sœurs, à partir de cette audience, nous méditerons sur quelques psaumes, le « livre de la prière » par excellence. Le psaume 3 est un psaume de lamentation et de supplication, pénétré d’une profonde confiance. La certitude de la présence de Dieu fonde la prière qui naît de l’extrême difficulté dans laquelle se trouve le priant. Le Seigneur protège celui qui se confie en lui. L’homme n’est plus seul, ses ennemis ne sont pas invincibles, car le Seigneur écoute le cri de l’opprimé et lui répond. Crier veut dire poser un geste de foi dans la proximité de Dieu et sa disponibilité à l’écoute. La réponse divine qui accueille la prière donne au psalmiste une sécurité totale ; son cri s’apaise dans une profonde tranquillité intérieure. Celui qui prie, même au cœur du danger et de la bataille, peut s’endormir tranquille, dans une attitude d’abandon confiant. Chers amis, en priant ce psaume, faisons nôtres les sentiments du psalmiste. Dans la souffrance, le danger, l’incompréhension et l’offense, le psaume ouvre nos cœurs à la certitude réconfortante de la foi. Dieu est toujours proche, il écoute, répond et sauve. Qu’il vienne en aide à notre faiblesse et nous rende capables de croire et de prier, en nous abandonnant à lui avec confiance ! 


* * *



Je suis heureux d’accueillir les personnes de langue française, particulièrement les sœurs de Saint-Paul de Chartres et les pèlerins du Sénégal, conduits par Mgr Benjamin Ndiaye, Évêque de Kaolack. Que votre pèlerinage à Rome soit un temps privilégié pour reconnaître la présence de Dieu dans vos vies et marcher avec confiance sur ses chemins. Avec ma Bénédiction apostolique ! 

Les commentaires sont fermés.