15/09/2011

Le Pape aux nouveaux évêques en formation : 'Donnez l'exemple !'

pope and bishops.jpgCITE DU VATICAN, 15 SEP 2011 (VIS). Benoît XVI s'est adressé ce matin aux nouveaux prélats ayant pris part à une retraite organisée par la Congrégation pour les évêques, destinée à réfléchir à leurs responsabilités: Ayant été invités à renouveler devant la tombe de Pierre votre profession de foi, a dit le Pape à ses hôtes, vous avez confirmé "votre confiante adhésion à Jésus-Christ avec l'amour même de l'Apôtre, et renforcé ainsi votre communion avec" son Successeur et le collège épiscopal. Puis il a rappelé que l'évêque "n'est pas un homme isolé car il appartient à un collège qui se perpétue depuis ses origines apostoliques en liaison avec Jésus", et a encouragé les nouveaux évêques à vivre fraternellement. Oeuvrant en communion avec le Pape et les autres évêques, ils doivent aussi cultiver l'amitié de leurs prêtres.


  Ensuite le Saint-Père a abordé l'importance qu'il y a à "accueillir les différents charismes que l'Esprit suscite dans l'édification de l'Eglise", notamment parmi les fidèles. Les évêques "ont le devoir de veiller à ce que les baptisés grandissent dans la grâce en conformité aux charismes que l'Esprit insuffle en eux ou dans les communautés. Le don fondamental que nous sommes appelés à alimenter chez les laïcs est la participation à la communion trinitaire. Le baptême en fait des enfants de Dieu et des membres de l'Eglise, raison et source des charismes reçus. Dans votre ministère de sanctification, éduquez les fidèles à mieux percevoir leur office sacerdotal propre, prophétique et royal, et aidez les à bâtir en coresponsabilité l'Eglise, selon les dons que Dieu leur a concédés... Nous ne devons jamais oublier que les dons de l'Esprit, simples comme extraordinaires, sont attribués gratuitement pour le bien de la communauté. Signe visible de l'unité de son troupeau, l'évêque doit rassembler et harmoniser dans l'unité ecclésiale tous ces charismes, en favorisant le dialogue entre sacerdoce hiérarchique et sacerdoce baptismal".

  Puis il a recommandé à ses hôtes d'accueillir avec gratitude envers Dieu les charismes pour la sanctification de l'Eglise et la vitalité de l'apostolat, car cet accueil est inséparable est indissociable du discernement propre au ministère épiscopal". Ainsi que l'a rappelé le Concile Vatican II en réaffirmant que seuls les pasteurs "peuvent juger de l'authenticité d'un charisme et de son exercice, sans entraver le souffle de l'Esprit mais en pesant ce qu'il a de bon en lui. Il doit donc être clair qu'aucun charisme ne saurait se passer de la soumission aux pasteurs de l'Eglise". Le ministère épiscopal doit être soigneusement alimenté par la vie spirituelle, comme l'a rappelé l'exhortation apostolique Pastores Gregis. L'évêque "devient père car il est pleinement fils de l'Eglise" et ce double aspect fait "qu'il est appelé à grandir comme fils et comme pasteur à la suite du Christ, que sa sainteté personnelle doit refléter celle qu'il a reçu lors de sa consécration... Par cette sainteté de vie et par votre charité pastorale vous serez des exemples et des soutiens pour vos prêtres...appelés à bâtir avec vous la communauté au moyen de leurs charismes et de leur témoignage. C'est dans la choralité de la communion que l'Eglise rend témoignage du Christ pour que le monde croie".
AC/                                                     VIS 20110915 (530)     
 

Les commentaires sont fermés.