28/09/2011

L'Église doit se libérer des fardeaux matériels et politiques

pape allemagne.jpgBenoît XVI a remercié son Allemagne natale, ce mercredi à l’audience générale. Le Pape qui a effectué, du 22 au 25 septembre, un voyage de quatre jours à Berlin, Erfurt et Fribourg, a profité de son rendez-vous hebdomadaire pour revenir sur les moments forts de ce déplacement dans son pays d’origine, «des journées intenses et splendides », une « fête de la foi ». Devant quelque 10.000 personnes rassemblées sur la place Saint-Pierre, Benoît XVI a évoqué le visage jeune du catholicisme allemand, l’accueil chaleureux qui lui a été réservé surtout à Fribourg, l’affection que suscite un Pape allemand, mais surtout l’importance de l’œcuménisme et le défi de la sécularisation. 


Dans ma patrie allemande – a-t-il lancé – la foi a un visage jeune, elle est vitale et elle a un avenir. Le Pape a indiqué qu’il avait voulu dès le début accorder une place de choix à l’œcuménisme en se rendant à Erfurt où Luther, le Père de la Réforme, a commencé son cheminement. Il a souligné l’importance du témoignage commun dans un monde qui souvent ignore Dieu, mais il a estimé que le rapprochement entre catholiques et protestants est un don à demander à Dieu et ne peut advenir par les propres forces de deux Eglises. Benoît XVI a d'autre part expliqué que dans son intervention au Bundestag il avait voulu souligner les fondements d’un État libre, la mesure des droits inscrits par le Créateur dans la création, rappeler que Dieu n’est pas un danger pour la démocratie et pour la liberté. Benoît XVI est par ailleurs revenu sur le rôle des chrétiens dans les sociétés sécularisées. L’Église –a-t-il réaffirmé – doit se libérer des fardeaux matériels et politiques pour être plus transparente devant Dieu. Benoît XVI compte sur les jeunes. Enfin, le Pape n’a pas manqué d’évoquer sa rencontre émouvante avec le dernier prêtre rescapé de Dachau, et celle avec des victimes des abus commis par des prêtres, auquel il a fait part de ses regrets et de sa souffrance.

Comme chaque mercredi, Benoît XVI s’est exprimé en plusieurs langues dont le Français. Ecoutez Radio Vatican : >> RealAudioMP3 

Texte de l’allocution du Pape en français

« Là où est le Christ, là est l’avenir », telle était la devise de la visite pastorale que j’ai accomplie en Allemagne, pour confirmer les fidèles de ma patrie dans la foi, et partager avec eux la joie d’être catholique, particulièrement lors des messes. Aux membres du Parlement allemand, accueillant un Pape pour la première fois, j’ai rappelé que Dieu n’est pas un danger pour la démocratie et pour la liberté, mais le garant de la possibilité d’un vivre ensemble de l’humanité dans la paix et la justice. J’avais également le désir de donner une grande place à l’œcuménisme durant ce voyage. Dans la terre de Luther et de la Réforme protestante, la prière commune avec ses représentants nous a introduits plus profondément dans le Christ, bien conscients que malgré notre effort commun, la véritable unité est d’abord un don à recevoir du Christ qui prie toujours pour elle. Les rencontres cordiales avec les communautés juive, orthodoxe et orthodoxe orientale, et musulmane ont permis de rappeler que la liberté a besoin de la religion comme la religion a besoin de la liberté. A Fribourg-en-Brisgau, j’ai assuré des milliers de jeunes de ma confiance dans leur capacité à porter au monde la lumière de Dieu. Enfin, j’ai rendu grâce, avec les séminaristes pour la beauté et la grandeur de l’appel du Seigneur à Le suivre. Être levain pour le renouvellement de notre société, voilà la tâche à accomplir ensemble, en tant que chrétien.


*****************



Je salue les pèlerins francophones, particulièrement les pèlerins de Paris, de Nantes, et de Russ, ainsi que ceux venus de Tournai et du Bénin, pays que je vais visiter bientôt. Chers amis, le Christ-Jésus donne à notre vie son sens le plus profond. C’est Lui notre présent et notre avenir. Redécouvrons la joie de croire en Lui et restons unis à Lui dans l’Église ! Je vous bénis de tout cœur.

Les commentaires sont fermés.