28/09/2011

Rome-Moscou : les contacts s'intensifient

Métropolite Hilarion.jpgLe Métropolite Hilarion de Volokolamsk, chef du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, effectue une visite au Vatican, dans le cadre du « développement des bons rapports entre l’Eglise catholique et l’Eglise orthodoxe russe ». Ce mercredi, le Métropolite a eu des entretiens avec les responsables du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et jeudi matin il sera reçu par Benoît XVI. Il s’agira de leur troisième rencontre. Dans l’après-midi de jeudi, le haut responsable orthodoxe s’entretiendra avec le cardinal Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture et avec le cardinal Secrétaire d’Etat, Tarcisio Bertone. 


Le Métropolite Hilarion s’efforce actuellement de lever les obstacles qui empêchent une rencontre entre le Pape et le Patriarche de Moscou. La condition posée côté russe : quel’Ukraine ne devienne pas un patriarcat romain. Pour les russes, l’Ukraine est le berceau de l’orthodoxie, c'est à Kiev qu'est née la Russie chrétienne ; mais ce territoire accueille aussi une communauté catholique de rite oriental, numériquement la plus importante du monde avec cinq millions de fidèles. Pour Moscou, il serait intolérable que l’Eglise gréco-catholique d’Ukraine soit élevée au rang de Patriarcat. 


*****


Pendant ce temps le cardinal Jozef Tomko s’est rendu à Moscou en tant qu’émissaire du Pape pour les célébrations du centenaire de la cathédrale catholique de l’Immaculée conception. Au cours d’une audience, le Patriarche orthodoxe de Moscou et de toutes les Russies, Cyrille 1er a demandé au cardinal Tomko de transmettre à Benoît XVI tout son respect et son amour fraternel. Accueillant chaleureusement la délégation romaine, Cyrille 1er a souligné que les deux Eglises devaient relever les mêmes défis dans un monde sécularisé et que cela favorisait la coopération. 


L’émissaire du Pape, qui était accompagné du nonce apostolique en Russie, a quant à lui salué le renouveau spirituel à l’œuvre aujourd’hui en Russie, une renaissance – a-t-il dit – dont le Patriarche est à la fois le signe et l’instigateur. 82% des Russes déclarent croire en Dieu. Pour eux, sans les valeurs de l'humanisme chrétien, l'Europe court à sa perte. Deux-cents nouvelles églises devraient être prochainement construites à Moscou. La rencontre s’est déroulée dans un climat cordial et amical et s’est achevée par un échange de dons. 


******


Samedi dernier à Fribourg, recevant des responsables orthodoxes, le Pape a affirmé que de toutes les Eglises et communautés chrétiennes, l’orthodoxie était théologiquement la plus proche de l’Eglise catholique et il a estimé que le jour où les deux Eglises pourront à nouveau célébrer l’Eucharistie ensemble n’était pas si éloigné. 

Charles-François Brejon (Radio Vatican) a recueilli l'analyse du Père Hyacinthe Destivelle, dominicain, et directeur du Centre Istina : >> RealAudioMP3

Les commentaires sont fermés.