16/10/2011

Le Pape annonce une «Année de la Foi»

pape annee de la foi.jpgCe dimanche, Benoît XVI a présidé une messe pour les nouveaux évangélisateurs dans la basilique Saint-Pierre à Rome. Afin de redonner une nouvelle impulsion à la mission de l'Eglise, le Pape a décrété une «Année de la Foi» qui débutera le 11 octobre 2012, jour du 50ème anniversaire de l'ouverture du Concile Vatican II et qui se terminera le 24 novembre 2013, jour de la solennité du Christ Roi de l'Univers. 


Lors de la prière de l'Angélus qui a suivi la messe, le Pape a précisé que cette année de la foi serait accompagnée de la publication d'une lettre apostolique dans les prochains jours. Benoit XVI a en outre souligné dans son homélie que « chaque missionnaire de l'évangile doit toujours tenir compte de cette vérité : c'est le Seigneur qui touche les cœurs avec sa Parole et son esprit appelant les fidèles à la foi et à la communion dans l'Eglise ». Le Pape a invité également à annoncer le Christ au monde à travers la vérité et la vie : « Les nouveaux évangélisateurs sont appelés à marcher les premiers sur ce chemin qui est le Christ, afin de faire connaitre aux autres la beauté de l'évangile qui donne la vie. Sur ce chemin on ne marche pas tout seul mais accompagné. C'est une expérience de communion et de fraternité qui est offerte à ceux que nous rencontrons afin qu'ils participent à notre expérience du Christ et de l'Eglise. Ainsi, le témoignage uni de l'annonce de l'évangile peut ouvrir les cœurs de ceux qui sont à la recherche de la vérité afin qu'il puissent comprendre le sens de leur propre vie ». Pour Benoît XVI le moment est donc venu de renforcer et approfondir la foi au niveau personnel et communautaire « non pas dans une perspective de célébration mais dans celle de la mission ad gentes et de la nouvelle évangélisation».

Le compte rendu de Thomas Chabolle (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 


Article précédent:

Le Pape a réuni pour la première fois ces 15 et 16 octobre au Vatican des états-généraux de la Nouvelle évangélisation, un an après la création du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation. Alors que l'on constate un recul des valeurs chrétiennes dans les pays occidentaux, la Nouvelle évangélisation est devenue une priorité du pontificat de Benoît XVI. Pour le Pape, l’engagement des chrétiens dans le domaine social, culturel et politique ne suffit pas, il leur est demandé de transmettre leur foi, d’aider les hommes à croire. Mais aussi de retrouver leur identité profonde, le sentiment d’appartenir à l’Église, leur joie d’être chrétiens. 


Le Conseil a convoqué à Rome quelque 8 000 personnes venues du monde entier : des délégués d’une trentaine de Conférences épiscopales, des représentants de paroisses, de mouvements d’Église, des ordres religieux, des jeunes, car il est essentiel que toutes les réalités ecclésiales soient représentées : culture, immigration, communication, liturgie, politique, famille, pastorale. Existe-il un profil de ces laïcs pour la plupart ?

Xavier Sartre (Radio Vatican) a posé la question au père Didier Duverne, du Conseil pour la promotion de la Nouvelle évangélisation : >> RealAudioMP3 

« Ce qu'il peut y avoir de typique dans ces nouveaux evangelisateurs c'est qu'ils sont de leur temps, de leur pays, je veux dire qu'ils ne peuvent être que des hommes et des femmes, sans doute j'imagine, jeunes pour la pluapart, insérés dans leur temps et dans leur societé. (...)

« Ce sont principalement des laics, même si des prêtres seront là aussi parce qu'ils accompagnent tel groupe ou telle realité ecclesiale, mais la Nouvelle evangelisation est liée au commandement du Seigneur à la fin de l'évangile de saint Matthieu qui Dieu merci ne s'adresse pas que aux apôtres et à leurs successeurs. » (...)

« Bien entendu la Nouvelle évangélisation ce ne peut pas être une méthode, une façon de faire mais se reconnaître ainsi les uns les autres comme obéissant tout à la fois aux commandements du Seigneur et puis dans cette ligne du ce Pape actuel et de son prédecesseur appellant à la Nouvelle évangélisation. Je crois que ce sera un moment qui sera fécond aussi bien au-delà de cette rencontre, c'est bien là le but. »

Environ huit mille personnes venues du monde entier se retrouvent ce week-end pour témoigner, car la Nouvelle évangélisation, c’est l’affaire de tous.

Xavier Sartre : >> RealAudioMP3 

Ce congrès a lieu autour du thème : « De nouveaux évangélisateurs pour la Nouvelle évangélisation » et aura pour devise, cette parole des Actes des Apôtres : « La Parole de Dieu croît et se diffuse » (Ac 12, 24). Il est organisé par le Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation, présidé par Mgr Rino Fisichella. 

Dans l’après-midi du samedi 15 octobre, Mgr Fisichella introduira les différentes interventions : « Spiritualité et vie intérieure » (Mère Verónica Berzosa, espagnole, fondatrice et supérieure du nouvel institut religieux Iesu Communio), « L’Occident et ses questions au Christ » (Vittorio Messori, écrivain, journaliste italien), « Science et foi : un dialogue fécond » (Marco Bersanelli, italien, professeur d’astronomie et d’astrophysique à l’Université de Milan) et « Expériences de Nouvelle évangélisation en Amérique latine » (Mgr Fabio Suescún Mutis, évêque aux armées de Colombie).


A l’occasion de leurs travaux, les participants à cette rencontre assisteront à un concert du chanteur Andrea Bocelli, avant de recevoir la visite de Benoît XVI en début de soirée. Un moment de prière est organisé ensuite dans divers lieux de Rome.

Parmi les invités, de nombreux artistes, dont le groupe français de pop-louange Glorious.
Thomas Pouzin et son frère Benjamin, tous les deux chanteurs et guitaristes nous expliquent les raisons de leur présence : >> RealAudioMP3 

Des propos recueillis par Charles Le Bourgeois

Dimanche 16 octobre à 9h30, Benoît XVI présidera une messe pour les nouveaux évangélisateurs en la Basilique Saint-Pierre.


En France, le renouveau charismatique catholique organise à Paris les 13 et 14 octobre un colloque intitulé « Première annonce et Nouvelle évangélisation ». Ce colloque répond à l’appel lancé par Benoît XVI aux « nouveaux missionnaires » pour notre temps. De nombreux intervenants, catholiques, protestants et orthodoxes, échangeront lors de conférences ou de tables rondes. Parmi les invités, on attend notamment Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, et le Père Didier Duverne du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation. 


Charles Le Bourgeois a joint par téléphone Jean-Baptiste Bourguignon, responsable de la Fraternité Pentecôte et membre du Renouveau Charismatique : >> RealAudioMP3 

Les commentaires sont fermés.