05/03/2012

Benoît XVI: 'Missionnaires du Christ pour vos frères'

bxvi.JPGCité du Vatican, 4 mars (VIS). Evêque de Rome, Benoît XVI s'est rendu ce matin à la paroisse St.Jean-Baptiste-de-La-Salle, au sud de la capitale, où vivent de nombreux jeunes couples. A son arrivée, il a été salué par des enfants catéchisés de la paroisse qui lui ont remis quelques cadeaux. Et à l'homélie, le Pape a rappelé que "nous sommes réellement la famille de Dieu. Le fait que vous voyez aussi dans le Pape un papa est pour moi une très belle chose qui m'encourage! Maintenant, nous devons savoir que le Pape n'est pas la dernière instance, car la dernière instance, c'est le Seigneur qu'il nous faut regarder pour percevoir, pour comprendre, dans la mesure du possible, quelque chose du message de ce deuxième dimanche de Carême".


Puis Benoît XVI a ainsi expliqué l'Evangile du jour rapportant la Transfiguration : Jésus -a-t-il dit, prit avec lui « trois disciples pour leur faire comprendre que la route pour atteindre la gloire, la route de l'amour lumineux qui triomphe sur les ténèbres, passe par le don total de soi, passe par le scandale de la croix... La Transfiguration est un moment anticipé de lumière qui nous aide nous aussi à regarder la passion de Jésus avec le regard de la foi. Celle-ci est un mystère de souffrance mais est aussi la bienheureuse passion parce qu'elle est, en son centre, un mystère d'amour extraordinaire de Dieu. C'est l'exode définitif qui nous ouvre la porte vers la liberté et la nouveauté de la Résurrection, pour nous sauver du mal... Nous avons aussi besoin, comme les trois apôtres de l'Evangile, de monter sur la montagne de la transfiguration pour recevoir la lumière de Dieu, pour que son visage illumine notre visage. C'est dans la prière personnelle et communautaire que nous rencontrons le Seigneur non comme une idée ou comme une proposition morale, mais comme une personne qui entre en relation avec nous, qui veut être notre ami et renouveler notre vie pour la rendre comme la sienne... N'attendons pas que d'autres viennent porter d'autres messages ne conduisant pas à la vraie vie, devenez des missionnaires du Christ pour vos frères là où ils vivent, travaillent, étudient ou passent leur temps de loisir... La foi se vit ensemble et la paroisse est un lieu où l'on apprend à vivre sa foi dans le 'nous' de l'Eglise".


Le Pape a ensuite évoqué la prochaine Année de la foi, en souhaitant que ce soit "une occasion propice...pour accroître et consolider l'expérience de la catéchèse sur les grandes vérités de la foi chrétienne de façon à...connaître et approfondir le Credo de l'Eglise et dépasser cet 'analphabétisme religieux' qui est l'un des plus grands problèmes d'aujourd'hui... Depuis le mont Thabor de la transfiguration, l'itinéraire de Carême nous conduit jusqu'au Golgotha, mont du sacrifice suprême d'amour de l'unique prêtre de la nouvelle et éternelle alliance. Dans ce sacrifice, c'est la plus grande force de transformation de l'homme et de l'histoire qui est contenue. En prenant sur lui toutes les conséquences du mal et du péché, Jésus est ressuscité le troisième jour comme vainqueur de la mort et du Malin. Le Carême nous prépare à participer personnellement à ce grand mystère de la foi que nous célébrerons dans le Triduum de la passion, de la mort et de la résurrection du Christ".

Les commentaires sont fermés.