22/03/2012

Voyage au Mexique et à Cuba : l'Amérique latine attend Benoît XVI avec ferveur

cuba mexico.JPGDans moins de 24 heures le Pape s'envolera pour le Mexique, première étape de son 23e voyage apostolique qui le conduira ensuite sur l'île de Cuba. Tout a été soigneusement préparé pour le départ du Pape et pour son arrivée à Leon Guanajuato, Mexique. Ce vendredi, à 9h30 locales, l'avion papal décollera de l'aéroport Fiumicino. Un Boeing 777 de la compagnie italienne Alitalia. Un vol qui durera 14 heures, pour parcourir une distance de 10267 kilomètres. A bord de l'appareil embarqueront les membres de la suite papale et les journalistes accrédités à la salle de presse du Saint-Siège qui couvriront ce voyage pour les médias du monde entier. Un évènement à vivre en direct sur notre antenne et sur notre site internet. Dans cette rubrique, vous pourrez suivre pas à pas, heure par heure ce voyage de Benoît XVI. 


Les attentes du Mexique et des mexicains 


A quelques heures de l'arrivée de Benoît XVI à Leon-Guanajuato, on donne les derniers coups de pinceau, on nettoie les rues, on colle des affiches grand formats pour souhaiter la bienvenue au Pape. A la veille de la visite du Pape, les attentes des mexicains sont grandes nous dit le nonce apostolique sur place, Mgr Christophe Pierre: >> RealAudioMP3 (propos recueillis par Lisa Beaujour - Radio Vatican) 

 


Les défis du voyage de Benoît XVI, par Romilda Ferrauto 


Benoît XVI va visiter deux pays-clés : Mexique et Cuba. 4 villes, 10 discours. Ce déplacement du Pape intervient alors que les pays du continent latino-américain célèbrent à tour de rôle le bicentenaire de leur indépendance. 


Le Pape se rend dans des régions marquées par de profondes contradictions. Au Mexique, où un régime de stricte séparation entre l’Eglise et l’Etat est en vigueur, le catholicisme est particulièrement vivace ; ce pays qui abrite cinq cartels de la drogue, est le théâtre d’affrontements sanglants entre la police et le crime organisé. Les victimes se comptent par milliers. Le Mexique c’est aussi le pays natal du fondateur des Légionnaires du Christ, Marcial Maciel, dont la double vie sans scrupules et les comportements graves et immoraux, ont provoqué un scandale retentissant dans l’Eglise. La venue du Pape a relancé la polémique sur sa conduite et sur les prétendues responsabilités de la Curie romaine. 


La deuxième étape, Cuba, est le pays de Fidel Castro et celui des Dames en blancs. Au-delà des spéculations qui circulent depuis des semaines, une chose est sûre Benoît XVI y trouvera une Eglise qui œuvre en faveur d’une transition en douceur et dont l’influence ne cesse de s’affirmer. A Cuba comme au Mexique, l’attente est fébrile, pleine d’espérance malgré quelques polémiques. La venue du Pape pourrait marquer un tournant historique. Le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège s’est dit convaincu que ce voyage délicat dans une région charnière parviendra à échapper aux récupérations politiques et qu’il pourra favoriser le processus de démocratisation et renforcer le rôle de l’Eglise catholique. 

Les commentaires sont fermés.