25/03/2012

Benoît XVI au Mexique: Le sourire des enfants ne doit jamais s'éteindre

Deuxième journée du voyage de Benoît XVI au Mexique. Elle aura été marquée par deux événements : une visite de courtoisie au président fédéral Felipe Calderon et une rencontre avec des centaines d’enfants venus de plusieurs régions. 

papa.ninos.jpeg


Le Pape a parcouru une soixantaine de kilomètres depuis Leòn, son lieu de résidence au Mexique, jusqu’à la ville historique de Guanajuato, ancien centre minier, situé à plus de 2 000 mètres d’altitude, qui a joué un rôle important dans la guerre d’indépendance et qui garde tout son charme de l’époque coloniale. Et c’est dans une somptueuse villa du XVIII° siècle, siège du gouvernement local, que Benoît XVI a rencontré pour la deuxième fois le président Calderon. Une visite privée, de courtoisie, prévue par le protocole. Parallèlement les plus hauts responsables de la Secrétairerie d’Etat du Saint-Siège qui accompagnent le Pape dans son voyage s’entretenaient avec des membres du gouvernement mexicain dont le ministre des Affaires étrangères. 


Des milliers de personnes s’étaient rassemblées à l’extérieur de la résidence sur la place de la paix. Benoît XVI les a bénis avant de s’adresser plus spécialement à des centaines d’enfants, dans une ambiance festive animée par des chants, y compris le célèbre "cielito lindo", accompagné d'un orchestre.


Le compte rendu de Thomas Chabolle (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 

Une rencontre à la fois festive et grave. Un discours plein de tendresse et d’affection. Benoît XVI a voulu dire aux enfants mexicains qu’ils occupent une place très importante dans son cœur surtout ceux qui supportent le poids de la souffrance, de l’abandon, de la violence ou de la faim. 


« Dieu veut que nous soyons toujours heureux – a souligné le Pape – si nous laissons l’amour du Christ changer notre cœur, alors nous pourrons changer le monde ».


Dans ce pays marqué par une extrême violence, où la criminalité juvénile et la consommation de drogue atteignent des niveaux record, Benoît XVI a exhorté les plus petits à cultiver la paix, en leur rappelant que le disciple de Jésus ne répond pas au mal par le mal. Au contraire, il porte le bien, le pardon, la joie et l’unité, même dans les situations les plus difficiles. Et le Pape a demandé avec force que les responsables de la société travaillent ensemble pour que les enfants puissent recevoir en héritage un monde meilleur. « Chaque enfant – a-t-il dit - est un cadeau de Dieu. 


Les enfants mexicains pourront compter sur l’aide du Christ et de son Eglise. Benoît XVI les a assurés de ses prières. « Priez pour tous, priez pour moi aussi – leur a-t-il dit – Je prierai pour vous et pour que le Mexique soit un lieu dans lequel tous ses enfants puissent vivre avec sérénité et dans l’harmonie ». 

Les commentaires sont fermés.