03/04/2012

Dimanche des Rameaux : "nous sommes appelés à suivre le Christ"

Benoit XVI.Rameaux2012.jpegArrivé en papamobile sur une place Saint-Pierre pleine de monde et colorée de vert, le Pape a béni, ce dimanche 1er avril, les rameaux que brandissaient les fidèles dont des milliers de jeunes avant de présider, sur le parvis de la basilique, la messe des Rameaux, « le grand portique qui nous introduit dans la Semaine Sainte » a-t-il affirmé. Dans son homélie, Benoît XVI a parcouru les épisodes évangéliques de la guérison de l’aveugle Bartimée et de la procession de Jésus vers Jérusalem quand, à quelques jours de la Pâque juive et de la Passion du Christ, une foule en liesse l’a accueilli secouant des rameaux d'olivier. Le Pape a rappelé ce dimanche le sentiment d’espérance de ceux qui acclamaient le Messie « attendu est finalement venu ». A ce moment là, explique Benoît XVI, « dans la lumière du Christ, l’humanité se reconnaît profondément unie et comme recouverte par le manteau de la bénédiction divine » et poursuit-il, il s’agit du « premier grand message » qui nous arrive de la festivité d’aujourd’hui : « l’invitation à avoir le juste regard sur l’humanité entière (…) Le regard que le croyant reçoit du Christ est le regard de la bénédiction : un regard sage et aimant, capable de saisir la beauté du monde et de compatir à sa fragilité ». 


L’autre question que se pose le Pape est celle de ce qui se trouve dans le cœur de ceux qui acclament le Christ et, pour nous, « qui est Jésus de Nazareth ? Quelle idée du Messie avons-nous, quelle idée de Dieu avons-nous ? C’est une question cruciale que nous ne pouvons pas éluder, étant donné qu’au cours de cette semaine, nous sommes appelés justement à suivre notre Roi qui choisit comme trône la croix ; nous sommes appelés à suivre un Messie qui ne nous garantit pas un bonheur terrestre facile, mais le bonheur du ciel, la béatitude de Dieu. Nous devons alors nous demander : quelles sont nos vraies attentes ? Quels sont les plus profonds désirs, avec lesquels nous sommes venus ici aujourd’hui célébrer le dimanche des Rameaux et commencer la Semaine Sainte ? », a-t-il dit.


Enfin, s’adressant aux jeunes, Benoît XVI a rappelé que le dimanche des Rameaux est « le jour de la décision, celle d’accueillir le Seigneur et de le suivre jusqu’au bout ». Lors de la Semaine Sainte, Jésus nous donnera sa vie, son corps et son sang, son amour et à un si grand don, nous devons répondre d’une manière adéquate, c’est-à-dire par le don de nous-mêmes, de notre temps, de notre prière, de notre vie en profonde communion d’amour avec le Christ qui souffre, meurt et ressuscite pour moi. »

Le compte rendu de Marie Duhamel: >> RealAudioMP3 

A l'issue de la célébration, et peu avant la prière de l'Angélus, le Pape a souhaité saluer toutes les personnes présentes place Saint-Pierre : les cardinaux, les évêques, les prêtres, religieux et religieuses et tous les fidèles. Dans son adresse en langue française, le Pape a invité les pèlerins francophones à ouvrir leurs cœurs au Christ: >> RealAudioMP3 

Enfin, ce dimanche des Rameaux coïncidant avec la Journée Mondiale de la Jeunesse, Benoît XVI a salué de manière toute particulière le comité organisateur des dernières Journées Mondiales de la Jeunesse à Madrid (Espagne), le comité qui organise les prochaines JMJ à Rio de Janeiro (Brésil), ainsi que es délégués de la Rencontre internationale sur les Journées Mondiales de la Jeunesse, promue par le Conseil pontifical pour les Laïcs, représenté place Saint-Pierre ce dimanche par son président, le cardinal Rilko, et son secrétaire, monseigneur Clemens.

Texte intégral de l’homélie de Benoît XVI en ce dimanche des Rameaux

Les commentaires sont fermés.