04/04/2012

Benoît XVI revient sur les fruits de son voyage au Mexique et à Cuba

paus.jpegAu cours de l'audience générale tenue ce mercredi matin place Saint-Pierre, Benoît XVI a souhaité à tous de vivre avec intensité le Triduum pascal, sommet de l'année liturgique et ouverture vers la Résurrection, mais il est surtout revenu en détails sur les nombreux fruits de son voyage apostolique au Mexique et à Cuba. Un voyage qui lui laisse des souvenirs inoubliables, a t-il dit et où il a pu mesurer la joie et l'espérance de deux peuples différents.


Voici son message à l'adresse des pèlerins francophones: >> RealAudioMP3 

"Chers frères et sœurs, le Voyage apostolique au Mexique et à Cuba m’a laissé de fortes impressions. Le Seigneur a permis que je me rende sur ce continent pour encourager les peuples qui l’habitent à vivre dans l’espérance et à s’engager ensemble pour un avenir meilleur. Au Mexique, j’ai rappelé la nécessité de la reconnaissance des droits fondamentaux de la personne humaine, parmi lesquels se détache la liberté religieuse. À travers la joie exprimée, j’ai touché l’espérance tenace des chrétiens de ce pays, confrontés à la violence et à la corruption. Le disciple du Seigneur doit rayonner la joie d’être chrétien et d’appartenir à son Église. De cette joie jaillit l’énergie pour servir le Christ dans les situations difficiles. À Cuba, j’ai encouragé l’Église catholique à poursuivre sa mission d’annoncer l’Évangile. J’ai redit que Cuba et le monde ont besoin de changements. Ils seront possibles si chacun s’ouvre à la vérité intégrale sur l’homme, pour atteindre la liberté. Quand Dieu est exclu, le monde devient inhospitalier pour l’homme. Chers amis, nous allons entrer dans le Triduum pascal pour célébrer le Mystère central de la foi : la passion, la mort et la résurrection du Christ. Toute la vie de Jésus est tournée vers cette ‘Heure’, celle de ‘l’amour jusqu’à la fin’. Laissons-nous rejoindre par cet amour, laissons-nous transformer par lui pour que vraiment se réalise en nous la résurrection !" 


Le Pape a également lancé un appel à l'occasion de la journée internationale de sensibilisation contre les mines antipersonnelles, faisant part de sa proximité envers les victimes de ces armes qu'il a qualifié d'engins terribles et sournois. 

Les commentaires sont fermés.