13/04/2012

La Bibliothèque du Vatican : en avant avec le numérique

biblio.vat.jpegLa Polonsky Foundation soutient un projet de la Bibliothèque apostolique vaticane et de la Bodleian d’Oxford : l'annonce a été faite le 12 avril par le quotidien du Vatican, «L'Osservatore Romano » qui publie la lettre de Mgr Cesare Pasini, préfet de la Bibliothèque Vaticane. Un million et demi de pages de manuscrits et d’incunables seront informatisées. La Bibliothèque du Vatican entre dans donc l'ère numérique. De précieux manuscrits de la bibliothèque sont déjà en cours de numérisation. 


La Polonsky Foundation soutient un projet de la Bibliothèque apostolique vaticane et de la Bodleian d’Oxford : la numérisation d’un million et demi de pages de manuscrits et d’incunables. L'annonce a été faite le 12 avril par le quotidien du Vatican, « L'Osservatore Romano » qui publie la lettre de Mgr Cesare Pasini, préfet de la Bibliothèque Vaticane. La Bibliothèque du Vatican entre dans donc l'ère numérique. De précieux manuscrits de la bibliothèque sont déjà en cours de numérisation. 


Numériser: un mot qui est devenu une aspiration pressante pour ceux qui œuvrent dans les bibliothèques. Il peut même devenir une obsession lorsque la quantité du matériel à numériser est perçue dans toute son ampleur : si l’on pense aux 80.000 manuscrits de la Bibliothèque Vaticane et à ses 8.900 incunables, on pourrait être déconcertés. D’autre part, numériser signifie mieux conserver les biens culturels, en rendant leur consultation moins difficile et en garantissant une reproduction de haut niveau avant une possible dégradation de l’original. Cela veut dire aussi les rendre plus immédiatement accessibles, sur le réseau, à un plus grand nombre de personnes.


« L’idée d’un projet global de numérisation des manuscrits de la Bibliothèque Vaticane, rappelle Mgr Pasini, m’est venue le 24 mars 2010, à l’occasion du test bed (une preuve générale, de plusieurs mois). J’ai pensé à l’image évangélique de la petite graine : nous aussi nous avions là une petite graine qui renfermait une énergie considérable et nous espérions qu'elle puisse grandir et devenir une plante suffisamment grande pour accueillir tous les oiseaux du ciel. »


« La quantité des manuscrits numérisés grandit grâce aussi au travail du Laboratoire de reproduction et aussi aux projets visés, en collaboration avec les institutions culturelles : ainsi est en cours de réalisation la numérisation des manuscrits Palatins latins, en collaboration avec l’Université de Heidelberg. » Et Mgr Pasini ajoute : « J’ai aujourd’hui la joie de pouvoir annoncer le lancement d’une importante initiative de numérisation — la plus grande de celles entreprises jusqu’à présent — que nous effectuons avec la Bodleian Libraries d’Oxford, grâce à la générosité de la Polonsky Foundation. Leonardo Polonsky, à travers la fondation qui porte son nom, soutient avec intérêt et passion de telles entreprises, qui entendent faciliter l’accès d’un grand nombre de personnes aux biens de l’humanité conservés dans les grandes collections des bibliothèques du monde. »


Dans le cadre de ce projet spécifique, qui sera mené à bien en cinq ans, seront numérisées un million et demi de pages de manuscrits et d’incunables des deux institutions. Grâce à ce projet, le Vatican à l’intention de mettre à la disposition des usagers d’internet plus de 800 exemplaires entièrement numérisés, dont le célèbre incunable De Europa de Pie II Piccolomini, imprimé par Albrecht Kunne à Memmingen avant 1491, et la Bible latine à 42 lignes de Johann Gutenberg, le premier livre à caractères mobile imprimé entre 1454 et 1455. 


De la collection des manuscrits juifs, l’une des plus importantes qui existe même si ce n’est pas la plus vaste, seront numérisés des manuscrits d’une valeur historique particulière, comme le Sifra écrit entre la fin du IXe siècle et la moitié du Xe siècle, probablement le plus ancien codex hébraïque parvenu jusqu’à nous, et une Bible entière, écrite en Italie vers l’an 1100. Mais on pourra aussi trouver des commentaires bibliques, Halakhah et Kabbalah, des commentaires talmudiques et des écrits dans le domaine liturgique, philosophique, médical et astronomique.


En ce qui concerne les manuscrits grecs, seront enfin numérisés d’importants témoins des œuvres d’Homère, de Sophocle, de Platon, d’Hippocrate, ainsi que des codex du Nouveau Testament et des Pères de l’Eglise, dont un grand nombre sont richement décorés de miniatures byzantines.

Les commentaires sont fermés.