15/04/2012

Benoît XVI espère avoir la force d'accomplir sa mission

mercy.vaticanum.jpegA quelques jours du 7° anniversaire de son élection au siège de Pierre, le 19 avril 2005, Benoît XVI a demandé aux fidèles de prier pour lui, afin que le Seigneur lui donne la force d’accomplir la mission qu’Il lui a confiée. Le Pape s’adressait aux pèlerins francophones à l’occasion de la prière du Regina Coeli qui rassemble tous les dimanches des milliers de personnes sur la place Saint-Pierre.


>> RealAudioMP3 

Jeudi prochain, à l’occasion du septième anniversaire de mon élection au Siège de Pierre, je vous demande de prier pour moi, pour que le Seigneur me donne la force d’accomplir la mission qu’il m’a confiée !

Avant la prière du Regina Coeli, dans son allocution en italien, Benoît XVI avait insisté sur la signification de la célébration dominicale de l’Eucharistie. Le dimanche est le jour du Seigneur, le jour de l’assemblée, de la communauté chrétienne. Si les premiers chrétiens ont choisi, pour célébrer leur nouveau culte, un jour différent du Shabbat juif, c’est parce qu’un événement extraordinaire et bouleversant, la Résurrection, s’était produit. Aujourd’hui comme alors, le culte chrétien n’est pas seulement une commémoration d’événements passés, ni une expérience mystique, intérieure, particulière, mais une rencontre avec le Seigneur ressuscité. 


>>RealAudioMP3 

Le temps pascal nous invite, à la suite de la première communauté chrétienne, à exprimer notre confiance et notre joie d’être baptisés. Jésus nous convie à ne pas être incrédules, comme Thomas, mais croyants. N’ayons pas peur, ayons l’audace de témoigner de notre foi !


Benoît XVI a salué les fidèles qui venaient de participer à une messe solennelle présidée par le cardinal-vicaire de Rome, Agostino Vallini, à l’occasion de la fête de la Divine Miséricorde, instituée par Jean-Paul II qui avait une dévotion particulière pour la Divine Miséricorde et célébrée le 2° dimanche de Pâques. Le Pape a invité les fidèles à être des témoins de l’amour miséricordieux du Christ. C’est dans la miséricorde de Dieu – affirmait Jean-Paul II – que le monde trouvera la paix et que l’humanité connaîtra le bonheur. 

Les commentaires sont fermés.