17/04/2012

Pâque orthodoxe : message du Pape aux chefs des Eglises chrétiennes d'Orient

paque.jpegLe Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens a adressé au nom du Pape un message aux chefs des Eglises chrétiennes d’Orient qui ont fêté Pâques le dimanche 15 avril. L’annonce du message de la Résurrection – affirme le texte – résonnera avec encore plus de force quand nous pourrons le proclamer ensemble. Benoît XVI souhaite que l’annonce pascale renouvelle l’espérance des chrétiens, surtout dans les régions où ils sont la cible de violences et réconforte ceux qui souffrent à cause des maladies, des injustices, de la faim et de la pauvreté en cette époque si difficile. 


Rappelant les paroles adressées par l'ange aux femmes, qui s'étaient rendues, au matin du jour de Pâques, au sépulcre où reposait le corps de Jésus "Ne craignez point : je sais bien que vous cherchez Jésus, le Crucifié. Il n'est pas ici, car il est ressuscité comme il l'avait dit. Venez voir le lieu où il gisait. » (Mt28, 5-6), Benoît XVI affirme que l'annonce de la résurrection de notre Seigneur Jésus montre que la mort n'est pas le dernier mot de l'existence humaine et révèle la plénitude de l'amour de Dieu. 

Aujourd'hui les chrétiens sont appelés à diffuser ce message d'espérance aux hommes et aux femmes de notre temps,et cette annonce résonnera avec encore plus de force quand nous pourrons le proclamer ensemble. Les efforts pour promouvoir l'unité des chrétiens sont fondés sur les paroles de la prière que Jésus a adressé au Père : "Afin que tous soient un... afin que le monde croie que tu m'a envoyé" (Jean 17,21).

Le Pape souhaite donc que l'annonce pascale, renouvelée par le témoignage commun dans la vérité et dans l'amour, puisse renforcer la foi de tous les chrétiens et raviver leur espérance, spécialement dans ces parties du monde où ils sont victimes de la violence, et donner paix et réconforter tous ceux qui souffrent à cause des maladies, des injustices, de la faim et de la pauvreté en cette époque si difficile

Les commentaires sont fermés.