26/04/2012

Le Vatican réaffirme sa position face à l'Église officielle de Chine

chine.jpegLe dynamisme de l’Église de Chine mais aussi ses difficultés. C’est ce qui ressort de la cinquième réunion plénière de la commission sur la vie de l’Église catholique en Chine qui se tenait au Vatican du 23 au 25 avril. Dans le communiqué publié par la salle de presse du Saint-Siège il apparaît que les membres de cette commission se sont penchés en particulier sur la formation des laïcs notamment dans le cadre de l’Année de la Foi, convoquée par le Pape à partir du mois d’octobre. Mais surtout durant ces trois jours de discussions le Vatican a tenu à réaffirmer sa position face à l’Église pro-gouvernementale dite patriotique.


Thomas Chabolle (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 

Les évêques qui souffrent d’injustes limitations dans leur mission ou encore les prêtres en détention : ce sont ces graves situations de privations de liberté que le Vatican a voulu rappeler dans le communiqué. La commission n’a pas non plus éludé les tensions entre l’Église clandestine fidèle au pape et l’Eglise officielle. Elle évoque ainsi les organismes d’état chinois appelés « Une Association et Une Conférence », à savoir l’Église patriotique, qui persistent à vouloir guider la vie de la communauté. Il y a des prêtres - explique la commission - qui ont reçu de manière illégitime l’ordination épiscopale et qui ont donc usurpé un pouvoir que l’Église ne leur a pas conféré. Certains d’entre eux - souligne la commission - ont participé a des ordinations épiscopales autorisées par Rome en forçant ainsi la conscience des prêtres et des fidèles présents lors de ce sacrement. Ces comportements ne font qu’aggraver la situation canonique de ces évêques. Ce rappel à l’ordre concerne également les évêques légitimes notamment lorsqu’ils participent à des ordinations épiscopales de l’Église officielle. Beaucoup de ces évêques ont clarifié leur position et ont reçu le pardon de Benoît XVI, d’autres en revanche n’ont pas fait part de leurs excuses. La commission les encourage ainsi à agir le plus vite possible car l’Eglise « a besoin de bons évêques » précise le communiqué. Des évêques qui soient un don de Dieu pour son Peuple.

Les commentaires sont fermés.