09/05/2012

Chine : l'Eglise veut lever les ambiguïtés qui sèment la confusion parmi les chrétiens

1_0_586339.jpegL'assemblée générale des Oeuvres pontificales missionnaires est réunie à Rome du 7 au 12 mai. Les travaux portent sur l'Année de la Foi, le Synode des évêques sur la nouvelle évangélisation, le 50e anniversaire du Concile Vatican II ainsi que la situation de l'Église en Chine. 
A propos de ce dernier dossier particulièrement sensible, le préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples a estimé que l'Église en Chine traversait un moment positif du point de vue de l'évangélisation mais également un moment critique en raison du problème des nominations d'évêques qui rendent les relations difficiles. L'Église - a-t-il dit - doit faire entendre sa voix, grâce aux moyens de communications modernes, surtout vis-à-vis de ceux que cette situation plonge dans la confusion.
La Congrégation, a assuré le cardinal Filoni, s'est engagée à faire la lumière sur ce dossier et à sortir de l'ambiguité qui jusqu'ici n'a pas bénéficié à l'Église en Chine.


Lundi, à l'ouverture de l'assemblée, le préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples a par ailleurs lancé une «campagne mondiale de prière pour l'évangélisation ».


L'évangélisation « n'est pas l'œuvre de navigateurs solitaires », a-t-il rappelé, elle guide « le cheminement du peuple de Dieu ». Les fidèles sont donc invités à participer aux événements ecclésiaux de cette année 2012. En cette année de la foi, il faut, selon le cardinal Filoni, inaugurer une nouvelle ère de l'activité évangélisatrice, marquée par un authentique témoignage de vie. 


Le cardinal-Préfet a cité les paroles prononcées par Benoît XVI, à l'inauguration de son pontificat : l’Église dans son ensemble, et les Pasteurs en son sein, doivent, comme le Christ, se mettre en route, pour conduire les hommes hors du désert, vers le lieu de la vie, vers l’amitié avec le Fils de Dieu, vers Celui qui nous donne la vie, la vie en plénitude.


L'indifférence envers Dieu de tant de baptisés et l'urgence d'ouvrir cette nouvelle ère ont amené le Pape, a-t-il ajouté, à convoquer le 13e synode ordinaire des évêques sur la nouvelle évangélisation. Une mission qui concerne tous les secteurs de l'Eglise. L'Année de la foi devra avoir une réelle dimension spirituelle et missionnaire.


Quant au 50e anniversaire de l'ouverture du Concile Vatican II, il doit constituer, a-t-il dit, une opportunité pour relire les documents concilaires et trouver les orientations sûres pour la mission évangélisatrice.

Les commentaires sont fermés.