25/05/2012

Vatican : une démission et une arrestation

1_0_591011.jpegUne personne a été interceptée au Vatican en possession illégale de documents secrets, dans le cadre d'une enquête de la Gendarmerie vaticane sur une série de fuites embarrassantes d’informations ces derniers mois. Jeudi soir, c’est le président de l'Institut pour les œuvres de religion, le IOR, qui était limogé. Ettore Gotti Tedeschi, le président de l’institution financière depuis moins de trois ans était visé par une motion de défiance de l’ensemble du conseil d’administration. Samedi dernier on faisait savoir en plus haut-lieu au Vatican que l’on menait l’enquête tous azimuts pour démasquer le ou les coupables depuis plusieurs mois de vols de notes internes, lettres et autres documents confidentiels touchant au plus près l’activité du Pape et du Saint-Siège. C’est chose faite. Ce vendredi midi, un communiqué nous faisait savoir que dans le cadre de cette enquête de la Gendarmerie vaticane sur cette série de fuites de documents et informations, une personne avait été arrêtée au Vatican en possession illégale de documents secrets…I


Interrogé par les journalistes, le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège , a indiqué que "l'enquête lancée par la gendarmerie vaticane selon les instructions de la Commission des cardinaux et sous la direction du Promoteur de justice du Vatican ( càd le procureur) avait permis de localiser une personne qui est à présent entendue par la magistrature du Vatican pour d’ultérieurs approfondissements. Il s’agit en effet de découvrir les motivations réelles de ces vols de documents qui ont abouti notamment à la publication en Italie de "Sa Sainteté - Les documents secrets de Benoît XVI" du journaliste Gianluigi Nuzzi. Motivations purement financières, lutte d’influence, divergences face à la politique de transparence voulue par Benoit XVI …les médias se lancent dans les conjectures, d’autant qu’à tout cela viennent de s’ajouter les démissions jeudi soir du président de l’Institut pour les œuvres de religion (IOR), l’Italien Ettore Gotti Tedeschi, poussé à quitter ses fonctions par le Conseil d’administration de l’Institut financier. Le banquier part, après moins de trois ans, marqués surtout par l’application de la loi sur la transparence financière du Saint-Siège. 

_______________

Selon une information du site Vatican Insider (La Stampa), l'homme arrêté en possession de documents secrets serait le majordome du Pape Paolo Gabriele:

Vatican announces it has caught poison pen letter writer

Les commentaires sont fermés.