06/06/2012

Le dimanche doit être libre pour la famille et pour Dieu

1_0_594308.jpegBenoît XVI espère que le récent rassemblement de Milan suscite un regain d’intérêt à l’égard de la famille. A l’audience générale ce mercredi, le Pape est revenu sur la VII° rencontre internationale des familles à laquelle il a lui-même participé les trois derniers jours, du 1er au 3 juin. Plus d’un million de personnes ont pacifiquement envahi les rues de Milan, témoignant de la beauté de la famille. Pour Benoît XVI, c’est un message d’espérance pour l’humanité. La cause de la famille est aussi celle de l’homme et de la civilisation – a-t-il relevé. Devant des milliers de personnes rassemblées sur la place Saint-Pierre, le Pape a parlé d’Épiphanie éloquente de la famille, dans la diversité de ses expressions mais dans l’unicité de son identité : une communion d’amour, fondée sur le mariage, appelée à être le sanctuaire de la vie, petite Eglise, cellule de la société. L’amour fidèle, pour toujours et ouvert à la vie, est exigeant – a reconnu Benoît XVI – mais il est possible de le vivre, et de le vivre dans la joie. Le Pape souhaite également que les familles participent à la mission de l’Eglise et à la construction de la société. 


Revenant sur le concert à la Scala de Milan, il a souligné que les notes de la neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven ont exprimé l’universalité et la fraternité que l’Église ne cesse de promouvoir en annonçant l’Evangile. Benoît XVI n’a pas manqué d’évoquer les souffrances causées par la crise économique. Par ailleurs, il a une nouvelle fois tourné ses pensées vers les sinistrés du tremblement de terre en Italie. Dieu est proche des hommes, Il partage leurs souffrances –a-t-il dit.


Enfin, il a remercié publiquement le président du Conseil italien, Mario Monti, qui était présent, dimanche à la messe conclusive de la rencontre. 


Comme chaque semaine, le Pape s'est exprimé en plusieurs langues dont le Français. Ecoutez Radio Vatican : >> RealAudioMP3 



Texte de l’allocution prononcée par le Pape en français


Chers frères et sœurs, la rencontre avec les familles à Milan a été un évènement inoubliable dont je remercie Dieu. La famille est l’avenir de l’humanité ; les jeunes y apprennent les valeurs qui donnent sens à leur existence, ils naissent et grandissent dans cette communauté de vie et d’amour que Dieu a voulue pour l’homme et la femme. À la suite des témoignages des couples et des enfants de divers continents, j’ai rappelé que, pour surmonter les difficultés rencontrées par la famille, il faut préserver le temps en famille, menacé par une prédominance des engagements dus au travail. Le dimanche, jour du Seigneur, doit être libre pour la famille et libre pour Dieu. 


Je remercie les Autorités et les milanais qui m’ont accueilli avec tant de chaleur dans leur ville. L’hymne à la joie de Beethoven a résonné comme un écho de la fraternité et de l’universalité du message de l’Évangile que l’Église propose inlassablement. J’ai invité les adolescents enthousiastes à accueillir les dons du Saint-Esprit pour grandir en chrétien et dire « oui » à l’Évangile de Jésus. Chers amis, ces jours ont été une Épiphanie de la famille. Que la communauté ecclésiale soit toujours plus une famille reflétant la beauté de la Sainte Trinité et capable d’évangéliser par le rayonnement de l’amour vécu, seule force qui peut transformer le monde ! 


********************


Je salue les pèlerins francophones, particulièrement le groupe de la Province ecclésiastique de Montpellier avec ses pasteurs, les jeunes de Jeunesse-Lumière, et les collégiens de Bussy-Saint-Georges. Que chacune de vos familles soit toujours un lieu de communion, de pardon et de joie ! Bon pèlerinage à tous !

Les commentaires sont fermés.