21/06/2012

Le Pape lance un appel "pressant et douloureux" en faveur de la Syrie

1_0_598349.JPGBenoît XVI a réaffirmé une fois encore ce jeudi matin sa proximité avec les Syriens qui endurent de grandes souffrances, en particulier les petits innocents et les plus faibles. Le Pape recevait les participants à l’assemblée générale de la ROACO, Réunion d’œuvres d’aide aux Eglises orientales. Parmi eux se trouvaient le Nonce Apostolique en Syrie, Mgr Mario Zenari, et l’Évêque Président de la Caritas syrienne, Mgr Antoine Audo. Benoît XVI a demandé à Dieu d’accorder la sagesse à tous les responsables afin que cesse toute effusion de sang. Il a appelé également la communauté internationale à n’épargner aucun effort pour faire sortir la Syrie de la crise actuelle qui risque de devenir un conflit généralisé ; cela aurait – a souligné le Pape – des conséquences graves pour toute la région. Benoît XVI élève un appel « pressant et douloureux » pour que soit garantie l’assistance humanitaire à la population et aux réfugiés. 


Encore une fois, le Pape a lancé un appel au respect authentique des droits de l’homme en particulier de la liberté religieuse personnelle et communautaire. Un tel droit doit être garanti non seulement en ce qui concerne le culte mais aussi dans ses dimensions pastorale, éducative, caritative et sociale, indispensables pour son exercice effectif. Benoît XVI a relevé que la situation économique et sociale actuelle, qui ne semble pas vouloir donner de répit aux régions du monde les plus favorisées, est d’autant plus inquiétante qu’elle a des conséquences sur les pays les plus pauvres. En Orient, la crise a des répercussions au niveau ecclésial, œcuménique et interreligieux. Elle entretient les blessures endémiques de l’histoire et fragilise le dialogue, la paix, la cohabitation et le respect des droits humains. 


Le Pape a profité de cette audience pour évoquer son prochain voyage au Liban au mois de septembre et pour adresser dès maintenant ses salutations paternelles et fraternelle à l’Eglise et à la Nation libanaises. 

Au cours de cette audience, Benoît XVI a chaleureusement remercié les membres de la Roaco, les invitant à être toujours des signes éloquents de la charité qui jaillit du cœur du Christ et qui présente au monde une image de l’Eglise dans son identité et sa mission authentique. 
La Roaco dépend de la Congrégation romaine pour les Eglises orientales. Elle est présidée par le cardinal-préfet Leonardo Sandri.

Ecoutez sur Radio Vatican le Pape s'exprimer en français: >>RealAudioMP3 


Extrait du texte prononcé par le Pape en français


Que notre prière, notre engagement et notre fraternité concrète dans le Christ, comme huile de consolation, aident les Syriens à ne pas perdre la lumière de l’espérance en ces moments d’obscurité et obtiennent de Dieu la sagesse du cœur pour qui a une responsabilité, afin que cessent toute effusion de sang et la violence qui apporte seulement douleur et mort, et laisse place à la réconciliation, à la concorde et à la paix. Que ne soit épargné aucun effort, également de la part de la communauté internationale, pour faire sortir la Syrie de la situation de violence et de crise actuelle, qui dure déjà depuis longtemps et risque de devenir un conflit généralisé qui aurait des conséquences fortement négatives pour le pays et pour toute la région. J’élève aussi un pressant et douloureux appel pour que, face au besoin extrême de la population, soit garantie la nécessaire assistance humanitaire, ainsi qu’à de nombreuses personnes qui ont du laisser leurs maisons, certaines se réfugiant dans les pays voisins : la valeur de la vie humaine est un bien précieux à sauvegarder toujours. 

Les commentaires sont fermés.