10/07/2012

Nouvelle note du Saint-Siège à propos des ordinations épiscopales illégales en Chine

cina-china-vaticano-vatican-bishop-obispo-vescovo-16659.jpegLes autorités chinoises n’ont pas tenu compte une nouvelle fois des mises en garde du Saint-Siège. Elles ont procédé à l’ordination épiscopale du père Joseph Yue Fusheng vendredi 6 juillet en la cathédrale de Harbin, dans la province de Heilongjiang, dans le nord de la Chine. La cérémonie a été présidée par Mgr Johan Fang Xinyao, président national de l’Association patriotique, non reconnue par le Saint-Siège. Cette ordination, comme l’a rappelé dès mercredi une note de la Congrégation pour l’Evangélisation des peuples, est donc illégale, n’ayant reçu aucun mandat pontifical. Le Saint-Siège a condamné cette ordination dans une note publiée ce mardi. La voici dans son intégralité en français

Déclaration du Saint-Siège

Ordinations épiscopales à Harbin et à Shanghai (Chine Continentale)

Concernant l’ordination épiscopale du Révérend Joseph Yue Fusheng, survenue à Harbin (province de Heilongjiang) ce vendredi 6 juillet, il est précisé ce qui suit :


      Le Rev. Joseph Yue Fusheng, ordonné sans mandat pontifical et donc illégitimement, voit engagé à son encontre les sanctions prévues par le canon 1382 du Code de Droit Canonique. Par conséquent, le Saint-Siège ne le reconnaît pas comme l'évêque apostolique de Harbin, et le prive de toute autorité sur les prêtres et la communauté catholique dans la province de Heilongjiang.

 

      Le révérend Yue Fusheng a par le passé été informé que sa candidature pour l’évêché ne pouvait pas être approuvé par le Saint-Siège, et il lui a été demandé à plusieurs reprises de ne pas accepter l'ordination épiscopale sans mandat pontifical.

 




      Les évêques qui ont assisté à l'ordination épiscopale illégitime sont exposés aux sanctions prévues par la loi de l'Eglise. Ils doivent référer au Saint-Siège de leur participation à la cérémonie religieuse.

 




      Une appréciation favorable va aux prêtres, personnes consacrées et aux fidèles qui ont jeûné et prié pour la repentance du Rev. Yue Fusheng, pour la sainteté des évêques et l'unité de l'Eglise en Chine, en particulier dans l'Administration Apostolique de Harbin.

 




      Tous les catholiques de Chine, pasteurs, prêtres, personnes consacrées et fidèles laïcs sont appelés à défendre et à préserver ce qui appartient à la doctrine et à la tradition de l'Église. Même dans les difficultés actuelles, ils doivent se tourner vers l'avenir avec confiance, réconfortés par la certitude que l'Eglise est fondée sur le roc de Pierre et de ses successeurs.

 




      Confiant dans la volonté réelle des autorités du gouvernement chinois de dialoguer avec le Saint-Siège, le Siège Apostolique espère que ces mêmes autorités ne favorisent pas des actions contraires à ce dialogue. Même les catholiques chinois attendent des mesures concrètes en ce sens, afin d'éviter les célébrations et les ordinations illégitimes des évêques sans mandat pontifical, qui crée la division et entraîner des souffrances pour les communautés catholiques en Chine et pour l'Église universelle.

 




L’ordination du révérend Thaddeus Daqin (photo) comme évêque auxiliaire du diocèse de Shanghai, qui a eu lieu le samedi 7 Juillet, est une source de satisfaction et d'encouragement. La présence d'un évêque qui n'est pas en communion avec le Saint-Père, était inappropriée et montre le manque de sensibilité envers une ordination épiscopale légitime.

Au Vatican, le 10 juillet 2012 

Les commentaires sont fermés.