24/07/2012

Le Saint-Siège préconise un "tourisme durable et écologique"

1_0_607442.JPGLe Conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Personnes en déplacement a publié un message dans la perspective de la Journée mondiale du Tourisme qui sera célébrée le 27 septembre prochain, sous l’égide de l’Organisation mondiale du Tourisme. Le Saint-Siège a adhéré à cette initiative dès sa première édition, car elle constitue une occasion de dialogue avec la société. 


Le tourisme s’est développé à un rythme soutenu au cours des dernières décennies et devrait atteindre cette année le chiffre d’un milliard de déplacements de touristes internationaux. Cette croissance, qui comporte certainement des effets positifs, risque cependant d’avoir un impact sérieux sur l’environnement en raison notamment de la consommation démesurée de ressources énergétiques, de l’utilisation d’agents polluants et de la production de déchets. Le Saint Siège lance donc un appel pressant en faveur d’un tourisme durable qui passe nécessairement par une réduction des émissions de gaz à effet de serre, par le développement des énergies renouvelables et l’économie des ressources. Il encourage une culture de tourisme éthique et responsable, respectueux de la dignité des personnes et des peuples, accessible à tous, juste et écologique. Les structures touristiques de l’Eglise sont elles-mêmes appelées à respecter l’environnement.

On le voit bien, l’engagement vert est désormais l’une des priorités du Magistère pontifical. Si Paul VI a été le premier en 1972 à alerter l’humanité pour qu’elle respecte la biosphère et mette un frein à la poussée aveugle du progrès matériel, c’est Jean-Paul II, avant Benoît XVI, qui est, pour l’essayiste chrétien, Jean Bastaire, le premier pape de l’écologie.

Ecoutez l’entretien qu’il avait accordé en novembre dernier à Marie Duhamel (Radio Vatican) :  >> RealAudioMP3 

Les commentaires sont fermés.