27/07/2012

Vatileaks : le Pape invite la justice vaticane à poursuivre ses travaux avec zèle

pape, Benoît XVI, Vatileaks, communiqué, bureau de presse, Saint-Siège, justice, Castel Gandolfo, documents confidentiels, Commission cardinalice, enquête adminstrative, procédure judiciaire, Tribunal, Cité du Vatican, majordome, Paolo Gabriele, cardinaux, Julian Herranz, Joseph Tomko, Salvatore De Giorgi, Nicola Picardi, promoteur de justice, Pierro Bonnet, procédure pénale, réquisitoire, sentence, journalistes, salle de presse, magistrats, dimanche, août, médias, Luigi Martignani, capucin, Angelo Becciu, Georg Ganswein, gendarmerie, Domenico Giani, Greg Burke, communicationBenoît XVI veut que toute la lumière soit faite sur l’affaire Vatileaks. En pleine phase d’instruction et d’enquête, un communiqué de la Salle de Presse du Saint-Siège fait savoir que le Pape invite la justice vaticane à travailler "avec zèle". C’est ce qui ressort d’une réunion au sommet qui s’est tenue ce jeudi autour de Benoît XVI.


La rencontre a eu lieu à Castel Gandolfo. Dans la matinée de jeudi, le Pape a reçu en audience toutes les personnes enquêtant sur la fuite de documents confidentiels hors de l’enceinte du Vatican : d’abord les membres de la Commission cardinalice qui mènent l’enquête administrative, ensuite, les responsables de la procédure judiciaire ouverte par le Tribunal de l’Etat de la Cité du Vatican contre le majordome du Pape, Paolo Gabriele qui reste aujourd’hui le seul suspect dans cette affaire.


Le Pape a donc entendu le rapport fait par les trois cardinaux de la Commission cardinalice (Julian Herranz, Joseph Tomko et Salvatore De Giorgi) sur la conclusion de leurs travaux. Et pour la première fois ce jeudi, Benoît a également entendu Nicola Picardi, le promoteur de justice du Vatican (Ndlr : un poste équivalent à celui de procureur général) ainsi que le juge d’instruction Pierro Bonnet faire état de l’avancée de la procédure pénale.


"Benoît XVI les a tous remerciés pour les informations fournies et a invité la justice vaticane à poursuivre ses travaux avec zèle", précise le communiqué.


Nicola Picardi et Pierro Bonnet sont donc en ce moment en train de travailler respectivement au réquisitoire et à la sentence à prendre quant à Paolo Gabriele, à savoir un renvoi en justice ou un non-lieu. Interrogé à ce sujet par des journalistes, le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège a affirmé que les conclusions des travaux des magistrats pourraient être rendues publiques après le premier dimanche du mois d’août, le 6 ou le 7 août ont précisé plusieurs médias. 

Enfin précisons qu'outre les 2 magistrats et les trois cardinaux mandatés par le Pape, le capucin Luigi Martignani a pris part à cette réunion. Il s'agit du secrétaire de la commission cardinalice. Son nom aparaît pour la première fois avec ce communiqué.


Autre présences signalées lors de cette rencontre à Castel Gandolfo, celle du substitut pour les Affaires générales de la Secrétairerie d’Etat, Mgr Angelo Becciu; celle du secrétaire particulier du Pape, Mgr Georg Ganswein; du commandant de la Gendarmerie vaticane, Domenico Giani et de l’Américain Greg Burke, consultant de la Secrétairerie d’Etat pour les questions de communication.

Les commentaires sont fermés.