02/08/2012

Violents incidents entre coptes et musulmans suite à un incident futile

1_0_609900.JPGA Dahchour, à une trentaine de kilomètres au sud du Caire, de violents affrontements ont opposé la communauté copte à la communauté musulmane : de nombreux bâtiments ont été incendiés, il y a eu des blessés notamment parmi les forces de police. Une centaine de familles chrétiennes ont fui le village par peur de nouvelles attaques. 


C’est une querelle banale entre un jeune chrétien et un jeune musulman qui a mis le feu aux poudres. Au cours des troubles qui ont suivi, un émeutier musulman a été tué par un cocktail Molotov. Après avoir enterré la victime, mercredi, des musulmans en colère ont mis le feu à des maisons et des commerces chrétiens et ont tenté d’incendier l’église Saint-Georges. Les émeutiers ont également détruit plusieurs véhicules de police. C’est grâce à l’intervention de quelques familles musulmanes que le pire a pu être évité. Les chrétiens reprochent à la police d’avoir tardé à intervenir. 


Depuis la chute d’Hosni Moubarak les affrontements entre chrétiens et musulmans se sont intensifiés, favorisés par l’instabilité et l’impunité. Les incidents sont souvent déclenchés pour des motifs futiles qui dégénèrent en émeutes. Dans un rapport du Département d'Etat sur la liberté de religion dans le monde publié lundi, Washington a critiqué l'Egypte pour ne pas avoir jugulé les violences contre la minorité chrétienne. Le nouveau président élu en juin, l'islamiste Mohamed Morsi, s'est engagé à respecter les droits des Coptes. Sur les réseaux sociaux, des femmes prétendent avoir reçu des menaces de la part d'hommes musulmans qui les auraient sommées de «se couvrir» à présent que «l'islam est au pouvoir».


(source AFP/Asianews/Figaro)

Les commentaires sont fermés.