04/08/2012

Belgique : l'ex-femme et complice de Marc Dutroux accueillie chez les Clarisses

1_0_610295.jpeg

Michelle Martin, ex-femme et complice du meurtrier pédophile belge Marc Dutroux, a été libérée sous condition, après avoir purgé la moitié de sa peine, - elle avait été condamnée en 2004, à 30 ans de réclusion. Elle devrait être accueillie au Couvent des clarisses de Malonne, près de Namur.

Pour Sœur Christine, abbesse du couvent d’accueil, la décision d’accueillir Michelle Martin a été « difficile » et « longuement mûrie ». « Nous avons pensé que personne n'y gagnerait si on laissait la violence répondre à la violence et faire ainsi boule de neige », a-t-elle également expliqué par le biais d’un communiqué.


L’annonce de cette libération a suscité un vif émoi en Belgique, surtout parmi les familles des victimes, qui n’ont pas caché leur indignation et leur incompréhension.


Une marche de contestation a été ainsi organisée ce vendredi matin aux abords du couvent. Le cortège, qui a rassemblé près de 350 personnes, était encadré par un dispositif policier ; tout s’est déroulé dans le calme, malgré une émotion et une colère bien palpable.


Le père Tommy Scholtès, porte-parole de la conférence épiscopale de Belgique revient sur cette décision d’accueil des clarisses, pour laquelle l’épiscopat n’a pas été consulté. Il est interrogé par Manuella Affejee (Radio Vatican) : >> RealAudioMP3 

Les commentaires sont fermés.