07/08/2012

Benoît XVI attendu avec ferveur par les chrétiens du Moyen-Orient

sites, Liban, pape, Benoît XVI, visite apostolique, insécurité, peur, paix, amour, patriarches, voyage, exhortation apostolique, synode, évêques, liberté, dignité, patriarche d'Antioche, Orient, solidarité, compassion, croix, unité, Eglise syriaque, Ignace Youssef III Younan, liberté religieuse, chrétiens, Bagdad, attentats, souffrances, cathédrales, Bagdad, séisme, Syrie, Irak, liberté de conscience, communauté internationale, démocratie, nations démocratiques, pluralisme, Cilicie, Arméniens, politique, société,

Les Libanais attendent le Pape avec ferveur, dans un contexte d’insécurité et de peur. Ils attendent son message de paix et d’amour. Les patriarches le soulignent dans leurs messages de bienvenue, publiés le 5 août par le site officiel du voyage. Benoît XVI est attendu du 14 au 16 septembre au Liban où il proclamera son exhortation apostolique issue du récent synode des évêques sur le Moyen Orient qui s’est tenu en 2010 au Vatican. 


Pour le patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, Béchara Rai, Benoît XVI se rend au Liban, en pèlerin de solidarité et de compassion, pour encourager tous ceux et celles qui portent leurs croix, opprimés en leur liberté et leur dignité. Il s’y rend en pèlerin d’unité, rassembler les peuples du Moyen-Orient et leur faire le don de la paix. 


Le Patriarche de l’Eglise syriaque catholique insiste de son côté sur le caractère historique de la visite du Pape malgré les bouleversements douloureux qui secouent plus d’un pays de cette région tourmentée. Une visite qui va encourager les chrétiens à rester enracinés dans leur terre. Le Patriarche Ignace Youssef III YOUNAN évoque longuement et explicitement les atteintes à la liberté religieuse dont les chrétiens sont victimes, les souffrances endurées dans l’histoire par les catholiques syriaques, et en particulier le carnage perpétré il y a près de deux ans dans la cathédrale de Bagdad. Pour lui le séisme en Syrie rappelle et risque de répéter la tragédie de l’Irak. « Vous venez en personne – écrit-il au Pape - pour nous inspirer courage là où est la peur, clairvoyance là où règne la confusion, et, malgré vents et marées, une confiance sereine en notre Sauveur » …… Tout en reconnaissant leurs faiblesses et défaillances, les chrétiens du Moyen-Orient demandent que leurs droits humains, surtout leur liberté religieuse et de conscience soient respectés, et, que la communauté internationale et, tout particulièrement, les nations dites démocratiques et pluralistes, défendent leurs aspirations à vivre dans leurs pays d’origine dans la dignité des citoyens et citoyennes à part entière. 
L’insécurité est également au cœur du message du Patriarche de Cilicie des Arméniens catholiques : « Nous sommes tout le temps sur le qui vive – écrit-il - cherchant ensemble et en privé quel rôle nous devons remplir pour donner un sens chrétien à cette vague de démocratie et de responsabilité politique ». Nombreux sont ceux qui ont été blessés dans leur dignité et dans leur liberté. Pour le Patriarche arménien la visite du Pape pourra aider les chrétiens à mener une vie capable de changer la face des sociétés dans lesquelles ils vivent. Benoît XVI apportera « une rosée suave dans le désert de nos printemps humains ».

Les messages des chefs des Eglises catholiques du Liban sont publiés sur le site : www.lbpapalvisit. com

Les commentaires sont fermés.