15/08/2012

L'Assomption, l'occasion pour tous de retrouver le regard de Marie

1_0_613147.jpeg« L’Assomption est une réalité qui touche tout un chacun ». Le Pape l’a rappelé lors de la prière de l’angélus récité ce mercredi midi dans le palais apostolique de Castel Gandolfo devant une foule particulièrement joyeuse massée dans la cour intérieure. À l’occasion de la fête du 15 août, solennité de la vierge Marie, Benoît XVI a invité les fidèles à retrouver le regard de Marie, celui de la confiance en Dieu, celui d’une foi toujours plus profonde.

Thomas Chabolle (Radio Vatican) : >>RealAudioMP3 

Marie est un exemple à suivre. « L’assomption nous indique le chemin lumineux de notre destin, mais aussi celui de l’humanité et de l’histoire ». Les mots de Benoît XVI sont une véritable invitation à retrouver la foi et la confiance qui furent celles de Marie. Cette foi semblable à celle des pauvres et des humbles, qui ne comptent pas sur leurs propres forces mais ont confiance en Dieu. En elle – révèle Benoît XVI – nous contemplons cette gloire à laquelle chacun de nous est appelé. La voix du Pape en français : >> RealAudioMP3 

Le Pape a également rappelé l’évolution du dogme de l’Assomption à travers les âges. Cette célébration du mystère de Marie fut officiellement proclamé par Pie XII en 1950. Cependant elle trouve ses racines dans la foi et le culte des premiers siècles de l’Église. Le Concile d’Éphèse en 431, explique Benoît XVI, transforme et consolide la fête de la mère de Dieu qui devient fête de la dormition, du passage et de l’ascension de Marie. Enfin Benoît XVI cite le concile Vatican II : « Marie, avec ses multiples intercessions continue à nous faire dons des grâces de la vie éternelle ». La fête du 15 aout nous invite à suivre la parole du Seigneur et à accomplir sa volonté chaque jour, c’est la voie – indique Benoît XVI – qui nous rend « bienheureux » durant notre pèlerinage terrestre.

Plus tôt dans la matinée de mercredi Benoît XVI a célébré la messe en l’église paroissiale de San Tommaso di Villanova à deux pas du palais apostolique de Calstel Gandolfo où il réside depuis le début de l’été. Une messe en présence notamment du cardinal secrétaire d’état Tarcisio Bertone mais aussi du frère du Pape. Devant une petite foule de fidèles et de touristes, Benoît XVI a expliqué dans son homélie qu’en « s’unissant à Dieu la Vierge Marie ne s’éloigne pas de nous, ne part pas vers une galaxie inconnue…( ) elle se rapproche car Dieu est près de chacun d’entre nous ». « Mais il y a aussi en l’homme de la place pour Dieu », a poursuivi le Pape dans son homélie. Une présence importante pour éclairer le monde dans sa tristesse et ses problèmes. Benoît XVI a ainsi appelé les fidèles à s’ouvrir au Seigneur. Le Pape a aussi mis en garde contre un monde qui s’éloignerait de Dieu, un monde qui ne deviendrait donc pas meilleur mais pire car pour Benoît XVI « seule la présence de Dieu peut garantir un monde bon ».

Les commentaires sont fermés.