22/08/2012

Un silence éloquent

 

130428-shot-of-cardinal-keith-obrien-giving-press-conference.jpeg

Edimbourg, le 21 août. Un geste symbolique mais éloquent et concret. Le cardinal Keith O’Brien, archevêque d’Edimbourg et président de la Conférence épiscopale écossaise a suspendu le dialogue  direct avec le gouvernement écossais en signe de protestation pour le soutien que ce dernier est en train d’offrir à l’introduction dans le pays de lois qui légalisent les unions du même sexe. Le cardinal a refusé une invitation à débattre de la question, en laissant d’éventuels entretiens à des responsables administratifs.

Le gouvernement écossais a décidé de changer la loi en vigueur bien que l’opinion publique semble considérer la réforme comme  non nécessaire. Malgré cela, comme on l’a dit, le pouvoir exécutif s’est engagé, cette année, à présenter un projet de loi sur la question et a indiqué que les premières cérémonies avec des personnes du même sexe pourraient advenir début 2015.

Le cardinal O’Brien,  au sujet de la proposition de légalisation du « mariage » homosexuel en Angleterre et au Pays de Galles, hausse donc à nouveau le ton pour défendre la société civile. Sa position n’est pas une position catholique mais simplement civile. Le cardinal s’élève en rempart de  la raison et du bon sens.

Ce mois-ci, le gouvernement écossais lance une consultation sur les unions entre personnes du même sexe, en demandant à l’opinion publique si le « mariage homosexuel » doit être introduit en Angleterre et au Pays de Galles. « J’espère – a souhaité le cardinal – que beaucoup de personnes répondront et réfléchiront sur la possibilité de signer la pétition en soutien du mariage traditionnel ».

2012-08-22 L’Osservatore Romano

Les commentaires sont fermés.