23/08/2012

La douleur du Pape pour la mort du cardinal Paul Shan Kuo-hsi

193q08b.jpgMercredi 22 août, dans l’après-midi, est mort le cardinal jésuite chinois Paul Shan Kuo-hsi, évêque émérite de Kaohsiung à Taïwan. Né le 3 décembre 1923 à Puyang, en Chine, dans le diocèse de Daming [Taming], il avait reçu l’ordination sacerdotale le 18 mars 1955. Nommé évêque de Hwalien le 15 novembre 1979, il avait été consacré le 14 février 1980. Puis, le 4 mars 1991, il était devenu évêque de Kaohsiung. Lors du consistoire du 21 février 1998 Jean-Paul II l’avait créé et publié cardinal sous le titre de San Crisogono. Le 5 janvier 2006, il avait demandé à être relevé de la charge pastorale du diocèse. Les obsèques seront célébrées le 1er septembre à la St. Dominic’s High School, à Kaohsiung.

La dernière action  de la vie du cardinal Shan Kuo-hsi a été, quelques heures avant de mourir, la célébration de la messe en la fête liturgique de la Bienheureuse Vierge Marie Reine, dans l’hôpital où il était hospitalisé dans de graves conditions. Il est décédé peu après lors du chant du Salve Regina, chanté avec le nonce apostolique, l’archevêque de Taipei et quelques collaborateurs.

Le regretté cardinal a vécu toute sa mission à Taïwan dans la conscience de conduire «une petite réalité» qui est toutefois «une porte pour la grande Asie», un «pont» pour l’évangélisation, l’unité et la réconciliation. Il a su répondre aux grands changements sociaux de Taïwan à travers une pastorale attentive aux besoins de la personne. Dans cette perspective, il a travaillé afin que le laïcat catholique assume un rôle toujours plus conscient et incisif. Il a été frappé par un cancer en 2006.

Benoît XVI a exprimé sa profonde douleur pour la mort du cardinal dans un télégramme envoyé à Mgr Peter Liu Cheng-chung, archevêque-évêque de Kaohsiung. En rappelant avec gratitude le service dévoué rendu à Kaohsiung et son ministère comme évêque de  Hwalien et comme président de la Conférence épiscopale régionale chinoise, le Pape s’unit à la prière de toute l’Eglise qui est à Taïwan, en confiant l’âme sacerdotale du cardinal «à la miséricorde infinie de Dieu, notre Père pleind’amour».

 

2012-08-24 L’Osservatore Romano

17:43 Écrit par Père Walter dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.