20/09/2012

Les évêques sont en première ligne dans la nouvelle évangélisation

1_0_622928.jpegUne église unie au service de la nouvelle évangélisation. C’est ce que demande le Pape aux évêques réunis actuellement pour l'assemblée de la Congrégation pour les évêques. Benoît XVI a tenu à s’adresser à ceux qui sont en première ligne pour le témoignage et la promotion de la Foi pour leur rappeler les lignes directrices de leur ministère. A la vieille de l’ouverture de l’Année de la Foi et du 50ème anniversaire du Concile Vatican II, c’est un vrai programme d’action qu’a présenté Benoit XVI. 
Le compte-rendu d'Olivier Tosseri (Radio Vatican) : >>  

De l’audace ! C’est ce que Benoit XVI demande aux évêques pour inviter les hommes de toute condition à aller à la rencontre du Christ. Cette nouvelle évangélisation que le Pape appelle de ses vœux ne peut se faire que par la joie et l’enthousiasme retrouvé de communiquer la Foi. Elle est le fruit de l’élan de tout le peuple de Dieu et non l’œuvre de quelques spécialistes. Chaque fidèle est responsable de l’annonce et du témoignage de l’Evangile. Un fond immuable qu’il faut savoir présenter. Jean XXIII l’avait déclaré lors de l’ouverture du Concile Vatican II : la doctrine doit être fidèlement respectée mais il faut répondre aux exigences de notre époque. C’est avec le concile Vatican II que la nouvelle évangélisation a commencé, rappelle Benoit XVI. Elle avait un but principal : faire fleurir les immenses richesses intérieures de l’Eglise et la faire dialoguer dans les multiples domaines de l’activité humaine. C’est cet héritage dont sont dépositaires les évêques et qu’ils doivent faire fructifier. Le Pape leur demande de s’engager auprès de tous, quelque soit leur âge ou leur condition sociale pour leur présenter les contenus de la Foi. Là encore en tenant compte des exigences de notre époque, au monde globalisé et soumis aux avancées technologiques. Et s’en oublier l’Homme. Benoit XVI rappelle l’injonction de son prédécesseur Paul VI, toujours d’actualité : il ne faut pas évangéliser en surface mais en profondeur, de manière vitale, la culture et les cultures de l’Homme. En partant toujours des personnes et retournant toujours aux rapports entre elles et avec Dieu. Pour cela, insiste le Pape, les chrétiens doivent avoir une solide formation spirituelle basée sur le catéchisme de l’Eglise catholique et être des témoins crédibles de la présence de l’Evangile dans leurs vies. Etre des formateurs attentifs et des témoins crédibles de la Foi, voilà ce que Benoit XVI demande aux Evêques pour leur permettre d’affronter sereinement les défis de la nouvelle évangélisation. 

Les commentaires sont fermés.